9 Janvier 2018

Sénégal: La Senelec entre probabilité de défaut très faible et solidité en termes de liquidité

Photo: Allafrica/mwone
Restitution notation Senelec par Bloomfield Investment

La Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec)  a décroché un AA- à long terme qui est une note très solide qui montre que la probabilité de défaut avec l’entreprise est plutôt très faible. L’information a été rendue publique lors de la cérémonie de restitution du processus de notation financière effectué par l’agence panafricaine Bloomfield Investment. A court terme, la société a une note A1- qui reflète sa solidité en termes de liquidité.

La Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec) respire la bonne santé. La note obtenue au terme de son processus de notation effectué par l’agence panafricaine Bloomfield Investment en est une illustration.

Le PDG de Bloomfield Investment Corporation, Stanilas Zeze qui salue l’initiative confie que c’est la Senelec elle-même qui a décidé de se faire noter pour établir sa qualité de crédit, sa capacité et sa volonté à faire face à ses obligations financière à court et moyen termes.

C’est dans ce cadre qu’elle a choisi Bloomfield Investment pour cette opération qui est la première agence de notation financière francophone.

A son avis, les experts qui ont mené l’opération ont eu affaire à une société très solide avec une performance remarquable bénéficiant d’un soutien indéfectible de l’État. « Tout ça mis ensemble confère à la Senelec une qualité de crédit exceptionnelle ».

M. Zeze informe qu’avec cette note, si la Senelec décidait de lancer une obligation sur le marché des obligations de l’UEMOA, elle sera exemptée de la garantie qui représente, à peu près, entre 200 et 300 points de base sur le taux de sortie. Ce qu’il juge extraordinaire.

Avant d’ajouter que la société va certainement pouvoir renégocier des conditions d’emprunt avec les banques pour des prêts existants ou des prêts futurs et ça lui confère aujourd’hui une crédibilité sur le marché des capitaux et des obligations.

Ce qui, au final, confère une certaine réputation pour la Senelec du moment que la société a, dans un passé récent, souffert d’une mauvaise réputation. Aujourd’hui, fait remarquer M. Zeze, son blason est redoré par le travail effectué par son management actuel et par toute l’équipe de Senelec et ce qui a permis d’arriver justement a ce résultat.

Des investissements de 510 milliards de F Cfa de Senelec pour les 3 prochaines années

Sur cette lancée, le Directeur Général de la Senelec, M. Makhtar Cissé a annoncé que la société va poursuivre ses investissements. A l’en croire, son équipe a prévu un investissement de 510 milliards de F Cfa pour les trois prochaines années, en dépit de la production assurée par les privés

Le Directeur général de Senelec assure que la société a, depuis quelques années, renoué avec les performances. Ce qui, à son avis, lui a permis de faire des investissements et payer ses dettes.

A son avis, une Senelec performante impacte positivement sur l’économie nationale. En atteste le paiement  en 2016, de 53 milliards de F Cfa aux fournisseurs notamment la Société africaine de raffinage.

M. Cissé souligne que le redressement de Senelec est une entreprise de longue haleine qui va mobiliser plusieurs centaines de milliards de F Cfa.

En savoir plus

Bloomfield Investment à fond dans ses chantiers d'expansion

Bloomfield Investment Corporation est déjà une agence de notation panafricaine mais elle veut être… Plus »

Copyright © 2018 allAfrica.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.