9 Janvier 2018

Afrique de l'Ouest: L'ASECNA s'apprête à déployer un ADS-B basé dans l'espace en Afrique occidentale et centrale

communiqué de presse

Mclean, Virginie — Aireon et l'Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) intégreront la surveillance du trafic aérien en temps réel aux axes terrestre africains à forte circulation

Aireon a annoncé aujourd'hui avoir signé un accord de services de données avec l'Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA). Créée en décembre 1959, l'ASECNA est une organisation publique internationale composée de 18 États membres, dont le siège social se situe à Dakar (SÉNÉGAL).

Logo - http://mma.prnewswire.com/media/625806/Aireon_Logo.jpg

Les États membres de l'ASECNA sont les suivants : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, République centrafricaine, Comores, Congo, Côte d'Ivoire, Gabon, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, France, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad et Togo.

L'ASECNA est l'un des plus grands fournisseurs de services de navigation aérienne (FSNA) d'Afrique, couvrant 16,1 millions de kilomètres carrés d'espace aérien, via six régions d'information de vol (FIR, pour Flight Information Region) - Antananarivo, Brazzaville, Dakar océanique, Dakar terrestre, Niamey et N'Djamena.

L'ASECNA est responsable des services de trafic aérien dans une part significative du continent africain, gérant les routes fréquemment empruntées entre l'Europe, l'Afrique de l'Est et du Sud, et l'Amérique du Sud. Grâce aux données AireonSM, dès 2019, l'ASECNA sera en mesure d'introduire un degré continu de surveillance, augmentant l'infrastructure existante et complétant la couverture de l'intégralité de son espace aérien. Ceci améliorera significativement la disponibilité des services destinés aux compagnies aériennes, et renforcera la sécurité et l'efficience au sein de l'espace aérien africain.

« L'étendue du territoire dont est responsable l'ASECNA pose un immense défi en termes de surveillance, notamment parce qu'il n'est pas toujours possible d'installer ou de maintenir une infrastructure terrestre », a déclaré Mohamed MOUSSA, directeur général, « Grâce à l'ADS-B basé dans l'espace d'Aireon, nous regardons vers l'avenir, en augmentant notre capacité et en fournissant une surveillance complète du trafic aérien en temps réel à nos compagnies aériennes. Ceci fournira non seulement un niveau de disponibilité des services nettement supérieur, mais augmentera également significativement la sécurité, dans la mesure où les contrôleurs pourront visualiser tous les avions, en temps réel, au sein de l'espace aérien de l'ASECNA. La sécurité constituera toujours pour nous une priorité absolue, et nous sommes impatients de bénéficier de la surveillance en temps réel dans cette région du continent africain. »

« L'accord avec l'ASECNA constitue une étape majeure en direction de la sécurité et de l'efficience en Afrique occidentale et centrale, permettant à 17 États africains de franchir une étape importante en direction de quelques uns des objectifs majeurs du Plan mondial de navigation aérienne de l'OACI », a déclaré Don Thoma, PDG d'Aireon. « La sécurité constitue depuis longtemps une priorité absolue dans la région, et nous sommes fiers de travailler aux côtés d'organisations leaders telles que l'ASECNA. Pour la première fois, plus de la moitié de l'espace aérien africain fera l'objet d'une surveillance du trafic aérien en temps réel. »

L'ASECNA rejoint d'autres FSNA africains dans le cadre du déploiement d'ADS-B basés dans l'espace. La société sud-africaine Air Traffic and Navigation Services (ATNS) et l'Autorité de l'aviation civile des Seychelles (SCAA) ont également signé des accords au cours des 18 derniers mois.

Pour en savoir plus sur Aireon, rendez-vous sur : Aireon.comPour en savoir plus sur l'ASECNA, rendez-vous sur : ASECNA.Aero

À propos d'Aireon LLC

Aireon déploie un système mondial de surveillance dépendante automatique en mode diffusion (ADS-B, pour Automatic Dependent Surveillance-Broadcast) basé dans l'espace, capable de surveiller et de suivre en temps réel les avions équipés d'ADS-B à travers le monde. Ce système sera utilisé pour fournir une couverture ADS-B qui englobera les régions océaniques, polaires et reculées, au sein desquelles les systèmes de surveillance actuels se limitent à la visibilité directe et aux zones densément peuplées. Aireon exploitera les avancées de l'ADS-B actuellement en cours, et les développera à l'échelle mondiale afin d'améliorer significativement l'efficience, d'étendre la sécurité, de réduire les émissions, et de fournir des économies de coûts aux parties prenantes du secteur de l'aviation. En partenariat avec plusieurs FSNA leaders à travers le monde, tels que NAV CANADA, ENAV, l'Autorité irlandaise de l'aviation (IAA), Naviair et Iridium Communications, Aireon développe un système de surveillance du trafic aérien opérationnel, mondial et basé dans l'espace, qui devrait être disponible d'ici 2018. Pour en savoir plus sur Aireon, rendez-vous sur : www.aireon.com.

Contact :

Jessie Hillenbrand Aireon+1 (703) 287-7452Jessie.Hillenbrand@Aireon.com

Afrique de l'Ouest

Faure Gnassingbé, une candidature qui divise jusque dans l'entourage de Major Kouloum ?

L'information est de notre confrère Liberté. Dans sa parution de ce jour, ce quotidien privé du… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 PR Newswire. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.