9 Janvier 2018

Congo-Kinshasa: Crainte de l'aggravation de l'épidémie de choléra à Kinshasa

Les dernières inondations connues dans la ville-capitale seraient l'élément qui concourt à l'inquiétude exprimée par l'ensemble de la population.

Le ministre de la Santé, Oly Ilunga, a exprimé ses craintes sur une aggravation probable de l'épidémie de choléra dans les prochains jours à Kinshasa. Les inquiétudes du ministre sont motivées par les dernières inondations qui ont endeuillé la capitale de la RDC.

Le Dr Oly Ilunga, cité par radiookapi.net, a, par ailleurs, rassuré sur l'adoption par le gouvernement des mesures de sécurité pour lutter contre la propagation de cette maladie. « Le choléra est une maladie qui est liée à l'eau. Dans une situation d'inondation comme celle qu'on connaît, le risque de propagation est élevé », a prévenu le ministre de la Santé publique. C'est la raison pour laquelle, a-t-il conforté, il y a deux types de mesures qui ont été prises. Il s'agit d'abord, a noté le Dr Oly Ilunga, sur le plan de la santé publique, de l'alerte des trente-cinq zones de santé. « Il y a une réunion prévue avec les équipes cadres des zones de santé pour avoir un briefing complet. Les organes de surveillance doivent être actifs », a-t-il précisé. Le ministre a, ensuite, souligné la mise en place d'une commission interministérielle dont la mission consiste à réparer et à faire la prévention. « Il y a un travail que le ministère de la Santé fait avec le ministère de l'Energie pour restaurer l'approvisionnement en eau potable dans des zones à risque », a indiqué le Dr Ilunga, en promettant que les travaux de drainage entamés allaient se poursuivre.

Une partie de Kinshasa déjà touchée par l'épidémie

Le coordonnateur national du Programme de lutte contre le choléra, le Pr Didier Bompange, a, de son côté, rappelé que neuf zones de santé sur les trente-cinq que compte la ville-province de Kinshasa sont touchées par cette épidémie. Les services de santé ont répertorié, entre le 25 novembre et le 28 décembre 2017, douze décès sur les cent trente-trois cas de choléra enregistrés dans la capitale, à Binza Météo et à Kintambo.

Le Pr Didier Bompange a, par contre, assuré que les mesures prises au niveau des services de la santé vont permettre de contenir cette maladie. Parmi ces mesures, il a notamment cité l'organisation et le fonctionnement des centres de prise en charge au camp Luka, la réquisition du personnel expérimenté à travers la ville, la disponibilisation des médicaments pour améliorer l'accès gratuit aux soins ainsi que la mise en place d'un système d'ambulance disponible 24h sur 24.

Congo-Kinshasa

Des ONG appellent à une aide d'urgence pour les populations du Kasaï

En République démocratique du Congo, trois agences des Nations Unies - la FAO, L'Organisation des Nations… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.