9 Janvier 2018

Nigeria: Lutte contre Boko Haram - Offensive régionale dans le nord-est du pays

Dans le cadre de la poursuite de l'opération baptisée « Deep Punch 2 », les militaires du Cameroun, du Tchad, du Niger et du Nigeria ont lancé une grande offensive régionale dans le nord-est du pays pour tenter de mettre hors d'état de nuire les chefs djihadistes de Boko Haram, selon l'armée nigériane.

Des dizaines de combattants islamistes ont été tués et des centaines d'autres forcés de se rendre au cours des derniers jours, ont indiqué des hauts responsables militaires à Abuja. Nur, l'un des chefs de la secte islamiste, a été blessé et une de ses femmes tuée dans un bombardement aérien et Shekau est « un cheval épuisé, qui attend son Waterloo », précise-t-on.

Pour le général Sani Usman, porte-parole de l'armée nigériane, « Deep Punch 2 » a fait « de remarquables progrès » même si quatre soldats ont été tués et neuf blessés cette semaine lors d'un attentat à la voiture piégée contre un véhicule militaire près du camp de Shekau.

Le groupe terroriste Boko Haram mène une insurrection depuis 2009 pour la création d'un Etat islamique dans le nord-est du Nigeria, où des violences ont fait au moins vingt mille morts et plus de 2,6 millions de déplacés. Quant à Shekau son dirigeant principal, il a été plusieurs fois donné pour mort par les autorités. Ce qui n'a pu être confirmé puisqu'il est apparu, le 2 janvie,r dans une nouvelle vidéo, revendiquant une série d'attaques dans la capitale du Borno, Maiduguri, et dans les villes de Gamboru et Damboa frontalières du Cameroun.

Nigeria

Les Supers Eagles touchent du bois

10° et beaucoup de vent, on ne peut pas dire que le temps était idéal au coup d'envoi du 2e match dans… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.