10 Janvier 2018

Congo-Kinshasa: La MONUSCO soutient la formation des journalistes en zone de conflit

communiqué de presse

40 journalistes de Kananga ont suivi deux jours de formation sur le thème du Journalisme en zone de conflit sur une initiative de l'UNPC soutenue par la Direction de communication stratégique et information publique de la MONUSCO.

Assurée par Mr. Dieudonne Mulamba (Journaliste formateur et promoteur de la Radio communautaire SOZER FM), cette formation qui a également passé en revue les règles d'écriture journalistique, a permis d'outiller les journalistes de Kananga, une zone opérationnelle pour l'armée nationale, de fondamentaux pour mieux gérer les informations sécuritaires.

En effet, les évènements liés au phénomène Kamuina Nsapu ont plongé le Kasaï dans un conflit qui perdure et la précarité de la situation sécuritaire commande aux journalistes plus de rigueur et de professionnalisme. Pour l'une des participantes, « cette formation tombe à point car bon nombre de journalistes vont savoir comment se comporter dans le recueil, le traitement et la diffusion de l'information en ces moments troubles que traversent le Kasaï afin d'éviter toute bavure ou des représailles de la part des acteurs en conflit.»

Pour le représentant des participants dans son message à la clôture, «cette formation nous a permis d'acquérir de nouvelle connaissances pour le traitement de l'information sécuritaire et cela au profit la population que nous servons. Cette formation nous a appris la mission délicate que nous devons accomplir à savoir celle d'être artisan de la paix, d'accompagner tous les effort tendant à donner de l'espoir à la population du Kasaï central qui vit dans l'incertitude du lendemain.»

Cette assertion est effectivement à prendre en considération quand on sait qu'un militaire FARDC a été condamné le Samedi 06 Janvier 2018 à la prison à perpétuité pour avoir abattu le Jeudi 04 Janvier 2018 de sang-froid un taximan moto qui refusait de l'envoyer là où il voulait se rendre. Le taximan a reçu 6 coups de balle.

Les participants ont recommandé une formation continue par la multiplication de ce type de formation afin de renforcer les capacités des journalistes du Kasaï en général en vue d'accompagner convenablement tous les acteurs œuvrant pour la paix dans le Gand Kasaï.

Le représentant du Bureau de la MONUSCO/Kananga, Mr. Essoh Essis a réaffirmé la responsabilité des medias et notamment du journaliste dans la recherche de la paix. «La MONUSCO a parié sur vous pour la RDC qui en a besoin et la MONUSCO reste disposé dans la limite de son mandat et de ses ressources à soutenir effectivement le développement d'une infrastructure des media toujours plus performante, toujours plus résolument tourne vers le service de la paix.»

Congo-Kinshasa

Les réfugiés burundais de Kamanyola dénoncent l'arrêt de l'aide alimentaire

Mouvement de protestation en RDC, de la part des réfugiés de Kamanyola qui vivent dans un camp de transit… Plus »

Copyright © 2018 United Nations Stabilization Mission in the DR Congo. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.