10 Janvier 2018

Congo-Kinshasa: Marche du 31 décembre - Nikki Haley hausse le ton

La diplomate américaine aux Nations unies a tenu à rappeler au chef de l'État congolais qu'il doit quitter le pouvoir au plus tard cette année comme il s'y était engagé.

A la suite du Conseil de sécurité de l'ONU, de la Belgique, de la France et d'autres Etats qui ont exprimé leur indignation contre la répression violente des fidèles catholiques le 31 décembre dernier, alors qu'ils revendiquaient l'application intégrale de l'accord de la Saint-Sylvestre, l'ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU a joint sa voix à celles qui se sont déjà exprimées en ne ménageant guère les forces de sécurité congolaises. Dans un communiqué publié le 9 janvier à New York, Nikki Haley n'est pas allée par le dos de la cuillère pour stigmatiser le rôle peu flatteur joué, lors de ces événements, par les forces de sécurité du gouvernement.

Tout en déplorant l'usage par elles « d'une force excessive contre leurs propres citoyens, en recourant à des munitions réelles contre les protestataires et à des gaz lacrymogènes dans des églises, et en arrêtant des civils - dont des enfants de chœur », la diplomate américaine les tient pour responsables des dérapages ayant émaillé la marche des catholiques. Nikki Haley s'est également insurgée contre le fait que les forces de sécurité congolaises ont refusé au Bureau des droits de l'homme de l'ONU « l'accès aux morgues, aux hôpitaux et aux centres de détention pour tenter de déterminer l'ampleur de la violence ».

Dans la foulée, elle a exhorté le président Joseph Kabila à rendre ses forces de sécurité responsables des dérives constatées. « Entendre des rapports de brutalité et de cruauté contre des civils innocents et des enfants dans les lieux les plus sacrés est vraiment horrifiant », note-t-elle tout en plaidant pour le respect, par l'autorité suprême du pays, des droits de ses citoyens et de son engagement à quitter le pouvoir, conformément à la Constitution de la RDC à la suite d'élections crédibles en décembre 2018. A ce sujet, elle a promis de veiller à ce que cet engagement soit tenu.

Congo-Kinshasa

Le défi logistique des élections au cœur des interrogations

En RDC, les candidats aux provinciales commencent à s'enregistrer ce samedi, durant deux semaines. Au total, 169… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.