11 Janvier 2018

Ile Maurice: Signature d'un contrat pour une étude géotechnique de la zone de gestion conjointe du plateau des Mascar

communiqué de presse

La Commission conjointe Maurice/Seychelles sur l'extension du plateau continental au-delà de 200 miles nautiques a signé ce matin avec l'entreprise Spectrum ASA, un contrat pour une étude géotechnique de la zone de gestion conjointe du plateau des Mascareignes. La signature a eu lieu au Bâtiment du Trésor à Port Louis.

Le contrat sur la gestion de cette zone conjointe a été signé par le Dr Rezah Badal, mandaté par la Commission conjointe Maurice/Seychelles, ainsi que par M. Graham Mayhew, vice-président pour la région Afrique, Méditerranée et Moyen-Orient de Spectrum Geo Ltd (subsidiaire de Spectrum ASA).

La Commission conjointe avait lancé un appel d'offres, début 2016, pour un multi-client geoscientific survey de la zone de gestion commune du plateau des Mascareignes afin d'évaluer son potentiel en ressources non-vivantes incluant pétrole et gaz naturel.

Cette étude, qui s'étalera sur une période de deux ans, devra fournir une imagerie précise du sous-sol et des données sismiques de haute qualité qui permettront de mieux comprendre la géologie de la zone. Ces données intéresseront éventuellement des sociétés pétrolières et gazières.

En mars 2011, la Commission des Nations Unies sur les limites du plateau continental avait validé la soumission par Maurice et les Seychelles, d'une demande conjointe d'extension du plateau continental d'une superficie de 396 000 km2. Cette zone, se trouvant au-delà des limites de la zone économique exclusive respective des deux pays, ouvre la voie à de nouvelles possibilités de coopération bilatérale.

Pour traduire dans les faits cette coopération, deux traités avaient été signés, en mars 2012, lors de la visite à Maurice du président des Seychelles qui était l'invité d'honneur à la fête nationale du 12 mars. Le premier touche l'exercice conjoint des droits souverains par Maurice et les Seychelles sur le plateau continental étendu. Le deuxième porte sur la gestion des fonds marins et du sous-sol du plateau continental étendu et définit le cadre et les modalités d'exploration et d'exploitation des ressources de la zone.

13e réunion de la Commission conjointe

Depuis, Maurice et les Seychelles travaillent sur la définition d'un cadre juridique et institutionnel approprié. C'est ainsi que la Commission conjointe avait été mise sur pied sous la supervision d'un conseil ministériel. La Commission est soutenue par un comité technique. Plusieurs documents ont été élaborés notamment le Model Petroleum Agreement, l'Environment Code of Practice, l'Offshore Petroleum Safety Code, et le Joint Fiscal and Taxation Code.

La Commission conjointe se réunit régulièrement. La 13e réunion, qui se tient aujourd'hui, est co-présidée par Mr. N. K. Ballah, Secrétaire au Cabinet et Chef de la Fonction publique et M. Philippe Michaud, Special Adivsor to the Vice President of Seychelles.

Projet avec le PNUD

Un deuxième accord a également été signé ce matin par la Commission conjointe Maurice/Seychelles et le PNUD. Il porte sur la mise en œuvre d'un projet de soutien à la gestion de la zone conjointe entre Maurice et Seychelles. La signature du contrat a été effectuée par Mme Christine Umutoni, UN Resident Cordinator and UNDP Resident Representative.

Le projet sera en partie financé, à hauteur de 2,2 millions de dollars américains, par le Global Environment Facility. Le coût total s'éleve à 17 millions de dollars américains. Echelonné sur cinq ans, ce projet devra aider la Commission conjointe dans la planification spatiale marine nécessaire à une gestion optimale de la zone du plateau continental étendu.

Ile Maurice

Maha Shivaratree - Ramgoolam comme invité d'honneur à la Hindu House ?

Décidément Navin Ramgoolam et le Parti travailliste (PTr) ont la cote auprès des organisations… Plus »

Copyright © 2018 Government of Mauritius. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.