11 Janvier 2018

Burkina Faso: Culture - Le syndicat prend l'opinion à témoin

Le bureau exécutif national du Syndicat national des travailleurs de la culture et du tourisme (SYNATRACT) a animé une conférence de presse le jeudi 11 janvier 2018 à la bourse du travail. L'objectif était de faire le point de la satisfaction de leur plateforme revendicative.

Depuis le 07 juin 2017 le syndicat national des travailleurs de la culture et du tourisme (SYNATRACT) a organisé une série d'arrêt de travail pour la satisfaction de sa plateforme revendicative composé de 10 points. A ce jour deux points à savoir l'octroi d'une indemnité du code vestimentaire et la mise en place d'un font de motivation des agents ne sont toujours pas satisfaits.

Pour le secrétaire général du SYNATRACT Mohamed Lamine Ouédraogo la conférence de presse vise donc à prendre l'opinion nationale et internationale à témoin de l'injustice que subissent les travailleurs de la culture des arts et du tourisme dans la « périlleuse mission du service public».

D'après lui le blocage se situe au niveau du ministère de l'économie, des finances et du développement (MINEFID) qui traîne les pas. « Nous voulons ici attirer l'attention du MINEFID afin qu'il liquide ce dossier le plus tôt possible afin d'éviter des amalgames dans le future», insiste Mohamed Lamine Ouédraogo.

Au cours de cette conférence de presse, il est ressorti que les directeurs provinciaux et directions régionales de la culture ne disposent respectivement que de 500 milles et de 2 millions comme budget toute chose qui ne permet pas de faire une promotion de la culture. Ce dernier dit se réserver le droit de continuer la grève si rien n'est fait pour satisfaire le reste de sa plateforme.

Burkina Faso

2 ans après son rapt, toujours pas de nouvelles du docteur Elliott

Au Burkina Faso, ce lundi 15 janvier, cela fera 2 ans que le docteur Arthur Elliott Kenneth a été… Plus »

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.