11 Janvier 2018

Gabon: Les Démocrates, en route pour les législatives prochaines

Après plusieurs mois d'absence sur la scène publique, Guy Nzouba-Ndama, président du parti Les Démocrates, refait son apparition politique. Il animé une conférence de presse ce mercredi 10 janvier à son siège de Libreville.

Conférence de presse au cours de laquelle, l'ancien président de l'Assemblée nationale a exprimé clairement son intention d'aller aux élections législatives à venir. Il a déploré non seulement la situation de crise actuelle, mais aussi de la révision constitutionnelle qui n'a pas emprunté la voie référendaire. Toute chose qui pour "Moukombo" est insupportable. Aussi, appelle-t-il aux uns et aux autres de penser aux populations qui sont prises entre le marteau et l'enclume et surtout à Gabon d'Abord, cher au feu président Léon Mba .

C'est un Guy Nzouba-Ndama toujours égal à lui-même avec son verbe aussi aiguisé et les mots,parfois au plaisir de l'auditoire. Avec Les Démocrates, son parti politique,"Moukombo" comme on l'appelle, a exprimé clairement son vœu de participer aux prochaines élections législatives. Pour l'ancien président de l'Assemblée nationale gabonaise, il faut donner à l'opposition, la majorité au parlement. Il reste tout de même conscient de son choix : « En choisissant la voie des législatives comme celle du moindre mal, nous savons d'avance que cette position ne peut pas plaire à tout le monde » reconnait -il. Pour renchérir ses propos, le président de Les Démocrates a fait un clin d'œil à l'écrivain et penseur irlandais Oscar Wild qui dit : « Lorsque tout le monde est du même avis que moi, je me demande si je ne me suis pas trompé ».

Pour le Président de Les Démocrates, cette décision de prendre part aux prochaines élections législatives, n'a aucune intention de désavouer les autres partis politiques de la coalition qui pourraient s'inscrire contre leur option. Il ne veut en aucun cas, nier la coalition au sein de laquelle, il réaffirme son appartenance et l'adhésion au combat légitime pour l'alternance qui est mené. Conscient que le peuple gabonais se trouve entre le marteau et l'enclume, Guy Nzouba-Ndama a, tout de même, appelé les uns et les autres à penser à Gabon d'abord cher au feu président Léon Mba.

L'ancien président du parlement gabonais a aussi déploré la paralysie dans l'administration publique, les entreprises privées qui mettent les clefs sous le paillasson et qui engendre le chômage chez les Gabonais. Une situation qui perdure par la faute des gouvernants, qu'il estime, naviguer à vue et à contre-courant de la réalité sociale. Le pays tourne au ralenti et est presque en hibernation, l'insécurité politique et sociale, les emprisonnements arbitraires, les enlèvements, les intimidations, la démotivation des agents de l'Etat, la vie chère, la révision de la loi fondamentale qui n'a pas donné place à la voie référendaire, souligne-t-il pour le déplorer, sont autant de choses insupportables.Un énième report des échéances électorales attendues ne sera pas du goût de Guy Nzouba-Ndama.

Il croit au combat pour l'alternance. Cette lutte qui pour lui et comme bien d'autres hommes politiques gabonais est légitime. Il appelle et rappelle au pouvoir actuel qu'en toute chose, il faut savoir raison garder. Et de souligner « qu'aucune armée n'a jamais gagné une guerre contre son peuple ». S'érigeant en acteur politique du changement et ayant foi à l'alternance au Gabon, Moukombo a fait siens les propos de feu Mobutu, président du Zaïre, lors de son discours du haut de la tribune des Nations Unies, le 04 Octobre 1973 : « Un fruit ne tombe que lorsqu'il est mûr. Mais devant la tempête de l'histoire, mûr ou pas mûr, il finira toujours par tomber ».

Gabon

Le président Ali Bongo lance un Fonds d'initiative départementale

Au Gabon, le président Ali Bongo a lancé le week-end dernier à Franceville au sud-est du pays, un… Plus »

Copyright © 2018 Gabonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.