11 Janvier 2018

Cameroun: Célébration des 60 pionniers de l'économie - Cette nouvelle race d'entrepreneurs décomplexés de la mondialisation

«Il y a soixante ans, le 12 juin 1957, était créé le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam). A l'approche de l'avènement du Cameroun indépendant, les pères fondateurs avaient confié au GICAM le rôle de défendre la mission économique des entreprises dans un contexte assurément particulier.

De génération en génération et de quelque bord que nous soyons, nous sommes restés fidèles à leur volonté et nous avons, dans le droit fil de leur vision, progressivement complété la mission du GICAM en l'étendant progressivement de l'économique au social, puis sociétal et l'environnement. » Célestin Tawamba, le président du Gicam est l'auteur de ses propos. Il les a tenus à l'occasion de La Nuit des pionniers organisés par le GICAM en l'honneur de 60 hommes et femmes, 60 pionniers qui ont contribué à la construction de l'économie camerounaise, le jeudi 21 décembre 2017.

Image forte de la cérémonie : M. Siaka a été rejoint sur scène par Christian Ngan, jeune promoteur à qui il a passé le flambeau de l'entreprenariat, en lui souhaitant de le porter plus haut pour le rayonnement de l'entreprise. Son conseil d'aîné : « Soyez, restez et demeurez professionnel ». Un prix spécial a été remis à André Siaka, premier président noir élu du GICAM, qui souhaite que le Groupement se hisse encore plus haut, que la collaboration avec les secteurs publics soit de plus en plus fructueuse et mette en place un cadre favorable à la création d'un nombre toujours croissant d'entreprises.

Dynamisme, sagesse et humilité

Pour la suite, Célestin Tawamba s'est ainsi engagé à saluer la volonté, le courage, l'endurance, le sang-froid, la détermination, le dynamisme, la sagesse et l'humilité des pionniers célébrés à l'occasion de ces 60 ans. Cette soirée a été agrémentée par un intermède musical. Bomou Mamadou, le célèbre Maître de la parole ivoirien, a captivé l'assemblée grâce à son hommage poétique à la fois aux 60 pionniers et au GICAM qui célébrait ses 60 ans. Il s'agit des leaders de l'Industrie, Banque et Assurances, BTP, Commerce, Négoce et Distribution, Communication, Ferraille, Hôtellerie, Education, Marketing et Communication, Agroalimentaire, Immobilier et Télécommunications.

James Onobiono, promoteur de SITABAC, Albert Dooh Collins, président directeur général du groupe Média Plus, Jean Samuel Notchogouin, ou encore. Albert Kouinche, député à l'Assemblée nationale et promoteur de la société Express Union Sa et Protais Ayangma Amang, fondateur de l'ex compagnie d'assurance La

Citoyenne font, entre autres, partis de ses 60 pionniers qui se sont appropriés des innovations de l'économie digitale et jouent avec vision et détermination dans la cour des multinationales. Sylvestre Ngouchinghé, patron de la société Congelcam Sa et Emmanuel Chatué sont des jeunes entrepreneurs qui font partie de la liste des 60 pionniers distingués. Pierre Castel, Michel Nzuko(Camlait), Baba Danpulo, Andre Sohaing(promoteur immobilier), Daniel Awah Nangah(Nanhah compagnie), Paul Soppo Priso, Ousmanou Abbo, Nana Bouba Djoda, Joseph Kadji Defosso(Ucb), Arturro Mazzaruli, Samuel Kouam(Serrucam), Luc Monthe(Honoing Cube)T. Bella, Theodore Ebobo, Claude Levis Koloko sont des doyens qui font partie du top 60 du Gicam. André Siaka(ancien directeur général de la Sabc et président du Gicam pendant 15 ans) Pascal Monkam(Falaise hotel), Fokou Bernard(groupe Fokou), Colins Ebarko Mukete (Stv), Jean Ketcha(Ketch Btp), René Bayem, Anesti Arnopoulos(Arno Cameroun), Jean Bernard Ndongo Essomba, Lucas Djemmo(Sorepco), Dieudonné Kamdem(groupe Sadipin), Fotso Jean II(Scs), François Xavier Tankou(, Michef Tankeu, Emmanuel Peugouia(groupe Quifferou), Maurice Tankeu (Socafer), Bettinna Guemto Michaelis(Buetec Broderie), Jean Louis Vilgrain (Sosucam), Bruno Noubi(Noufil), Eric Njong(Buns Btp) ont été aussi honorés. Le patruiarche Victor Fotso, milliadaire maire de la commune de Pete-Bandjoun a également été couronné pour ses nombreux investissements (Pilcam, Unalor, Safca, Fermencam et autres).

Le ministre de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du Territoire, M. Louis-Paul Motaze, qui a prôné la matérialisation de la relation secteur public-secteur privé était là pour donner son onction à cette célébration. Grégoire Owona, ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Samuel Dieudonné Ivha Diboua, le gouverneur de la Région du Littoral, Mme Meïta Sylla, la représentante-résidente de la SFI, M. Kadima Kalonji le représentant-résident du FMI, Modeste Mopao le directeur général des Impôts, M. Sanda Oumarou, premier vice-président du GICAM et le président du Groupement, Kate Tometi Fotso, PDG de Telcar Cocoa se sont succédé pour remettre des trophées.

Membres ou non, sans eux, le Groupement, souligne Célestin Tawamba, ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui et l'économie camerounaise serait encore au niveau de la plupart des économies d'Afrique subsaharienne francophone en général et celles de la CEMAC en particulier, c'est-à-dire peu diversifiée et relativement peu résiliente aux divers chocs exogènes et endogènes qu'a connu le Cameroun depuis son indépendance». Cette soirée a été marquée par le discours de Samuel Kondo, premier président noir du Groupement qui a assuré l'intérim en 1988. M. Kondo a exhorté à l'unité des acteurs du monde des affaires avant de conclure : « Vive le patronat camerounais ! Vive le GICAM ! »

Cameroun

G5 Sahel - Il faut passer à l'action

Le déploiement effectif de cette force conjointe était au centre d'une réunion de soutien tenue… Plus »

Copyright © 2018 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.