11 Janvier 2018

Tunisie: La Cour fédérale du Canada reconduit le blocage

La femme de Belhassan s'est adressée à la Cour fédérale du Canada pour retirer son nom et ceux de ses enfants de la liste « d'étrangers politiquement vulnérables et dont les biens sont bloqués, mais sa demande a été déboutée, selon le journal électronique canadien « La Presse.CA» dans son édition du 8 janvier 2018.

« Avant de rendre sa décision, le gouvernement canadien a consulté les autorités tunisiennes, qui ont spécifiquement demandé que les avoirs de la femme et des enfants de Belhassan Trabelsi demeurent gelés», lit-on dans le journal.

Selon la même source, « la Tunisie a affirmé que les liens familiaux entre ceux-ci et l'ancien président Zine El Abidine Ben Ali n'ont pas été rompus, et que les membres de la famille ont injustement profité de leur relation avec l'ancien dictateur Ben Ali».

«Selon le Cour fédérale, la Tunisie a même averti Ottawa que le déblocage des avoirs de la famille nuirait aux relations bilatérales entre les deux pays», ajoute-t-on dans le journal.

En vertu de la décision du gel, « impossible pour la femme de Belhassan et ses enfants de mener des transactions financières ou d'ouvrir un compte en banque», lit-on dans le journal.

«Belhassen Trabelsi a disparu dans la nature avant d'être expulsé du Canada et demeure introuvable depuis. Sa femme et ses enfants, de leur côté, ont été accueillis comme réfugiés», rappelle le journal électronique.

Tunisie

Un facteur de développement

Une police créée dans un contexte bien difficile Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.