12 Janvier 2018

Liberia: Un chalutier chinois retenu à Monrovia pour pêche illégale

Un chalutier chinois est actuellement retenu au port de Monrovia après avoir été arrêté pour pêche illégale. Le « Guo Ji 809 » a été intercepté, en début d'année, au large du Libéria. Les garde-côtes font équipe avec Sea Shepherd, une ONG maritime, qui a mis à leur disposition un navire. S'il est reconnu coupable, le propriétaire du chalutier pourrait écoper d'une amende d'un million de dollars.

Ce jour-là, le radar détecte un bateau un peu louche. Sa vitesse laisse penser qu'il est en train de chaluter. Le navire de Sea Shepherd, le « Sam Simon », accourt. Les garde-côtes libériens se préparent à l'abordage. Sur le pont du bateau, le « Guo Ji 809 », ils trouveront des poissons encore vivants, tout juste pêchés. Le bateau est muni d'un permis, mais comme il est périmé, le navire est amené au port de Monrovia.

« La plupart des officiers à bord sont chinois. Les pêcheurs, eux, sont originaires de plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest. Il s'agit surtout de Libériens et de Sierra-Léonais. L'équipage est tenu de rester à bord pendant la procédure pour pêche illégale », explique Peter Hammarstedt l'un des porte-paroles de Sea Shepherd.

Pour pêche illégale, le propriétaire du chalutier risque une amende d'un million de dollars. Reste à savoir si le ministère libérien de la Justice engagera des poursuites.

L'an dernier, les garde-côtes libériens ont arrêté, grâce à Sea Shepherd, sept bateaux qui pêchaient illégalement. Certains navires ont été relâchés à l'issue d'une entente à l'amiable, d'autres, condamnés à de fortes amendes.

Liberia

La visite de George Weah annulée

Sa venue avait été annoncée dans la matinée de ce mercredi par la direction de la… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.