11 Janvier 2018

Afrique: Le lien entre pauvreté et migration au cœur de l'entretien entre le Président d'un organisme des Nations Unies et le pape François

communiqué de presse

Rome, Le — Quelques jours à peine après avoir plaidé une nouvelle fois pour le respect des droits des migrants, le pape François a eu ce jour avec Gilbert F. Houngbo, Président du Fonds international de développement agricole (FIDA), un entretien privé qui a porté sur l'importance que revêt l'investissement dans le développement rural si l'on veut offrir de nouvelles perspectives à certaines populations parmi les plus pauvres du monde.

Depuis l'arrivée de M. Houngbo au poste de Président de l'organisme spécialisé des Nations Unies, en avril 2017, le FIDA a commencé à mettre en œuvre un plan ambitieux pour améliorer son impact et mieux cibler ses activités sur l'emploi des jeunes, l'autonomisation des femmes, la nutrition et les changements climatiques - en allant au-delà du développement agricole pour parvenir à une transformation économique des zones rurales qui incite les habitants à rester plutôt qu'à partir dans les villes, voire plus loin.

"La majorité des habitants des pays à faible revenu vivent en milieu rural et au moins la moitié d'entre eux, sinon davantage, sont des jeunes", a déclaré M. Houngbo avant son entretien avec le pape François. "Ceci a des conséquences sur la migration pour raisons économiques.

Je ne pense pas que la migration puisse ou doive être enrayée mais, si l'on veut qu'il s'agisse d'un choix et non d'une obligation, il faut donner de nouvelles perspectives aux jeunes et leur rendre l'espoir."

Dans les bulletins d'information de lundi, on peut lire que le pape a déclaré que "la majorité des migrants préférerait rester dans leur propre pays, alors qu'elle se trouve contrainte à le quitter à cause des discriminations, des persécutions, de la pauvreté et de la dégradation environnementale".

Selon M. Houngbo, le flux de la migration peut être inversé. Il a cité des cas, récemment présentés dans certains médias, de migrants qui sont retournés dans des zones rurales en Afrique pour exercer une activité agricole après avoir entendu parler de la réussite de leurs voisins ou de leur famille. Ces cas sont souvent la conséquence d'investissements du FIDA.

C'est la première fois que le Président du FIDA et le souverain pontife s'entretiennent en privé. Cependant, ils se sont rencontrés quelques mois plus tôt à Rome en octobre, lors d'une célébration de la Journée mondiale de l'alimentation, au cours de laquelle a été soulignée la façon dont la faim et la migration dans le monde progressent et sont essentiellement les fruits de la pauvreté, des inégalités, des conflits et des changements climatiques.

À cette occasion, M. Houngbo avait déclaré que les inégalités et l'absence de perspectives dans les zones rurales étaient les principales raisons pour lesquelles les communautés étaient dépossédées de l'un de leurs atouts les plus précieux: les jeunes.

Et il avait plaidé pour la poursuite de l'investissement dans la transformation du monde rural afin que des millions de jeunes puissent se construire une vie meilleure.

On estime à 3,1 milliards le nombre de personnes qui vivent dans les zones rurales des pays en développement.

Elles représentent environ 40% de la population mondiale, mais plus de 75% des personnes particulièrement touchées par la pauvreté et par la faim. La plupart pratiquent une agriculture paysanne pour vivre et s'assurer des moyens d'existence.

Le FIDA investit et collabore avec les États aux fins de la mise en place de programmes qui offrent des formations et facilitent l'accès aux services financiers et aux marchés en vue d'inciter, notamment les jeunes, à pratiquer l'agriculture.

"Un jour, j'aimerais voir des jeunes ou de petits groupes de jeunes être aussi excités par la création d'une entreprise agricole que par la perspective de succomber à l'attraction de la ville" a ajouté M. Houngbo.

Afrique

Chan 2018 - Groupe C - Nigéria bat Libye, Rwanda coleader

Le Nigeria, l'un des poids lourds du Championnat d'Afrique des nations 2018 tenu en échec par le Rwanda 0-0, a… Plus »

Copyright © 2018 International Fund for Agricultural Development. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.