12 Janvier 2018

Centrafrique: Devant les juges, Andilo rejette les accusations d'assassinats

En Centrafrique, le procès de Rodrigue Ngaïbona, alias Andilo, a repris ce jeudi 11 janvier à la cour criminelle de Bangui. Un procès en forme de test pour l'institution judiciaire centrafricaine qui peine à se relever. L'ancien chef de milice anti-balaka est poursuivi pour cinq chefs d'accusation dont assassinats, viols aggravés, et association de malfaiteurs. Dans une ambiance parfois agitée, la cour s'est penchée sur le chef d'assassinats ce jeudi.

C'est un procès très suivi. Retransmis à la radio, les débats sont aussi diffusés sur des haut-parleurs à destination des dizaines de curieux massés devant la salle d'audience, sous l'œil d'un imposant dispositif de sécurité : Casques bleus, militaires et gendarmes.

Au sein de la foule, de nombreux supporters d'Andilo venus apporter leur soutien, souvent bruyamment, à celui qui se présente comme un patriote qui reconnaît avoir pris les armes à la tête d'un « groupe d'autodéfense », pour son pays. Des perturbations qui entraîneront même une courte suspension d'audience en fin de journée.

Après un premier renvoi en début de semaine, ce jeudi, le procès est entré dans le vif des débats, avec le meurtre de deux personnes dont Andilo, de son vrai nom Rodrigue Ngaibona, est accusé.

D'abord, un gendarme, tué à la sortie nord de Bangui en octobre 2014, à bout portant après une altercation avec le chef de milice selon l'accusation. Andilo et ses hommes sont également accusés du meurtre d'un autre homme, à 55 km de Bangui, pour des raisons ethniques.

La stratégie de la défense est on ne peut plus simple : l'accusé nie en bloc toute implication dans ces assassinats. Le procès se poursuit ce vendredi.

Centrafrique

Les acteurs politico-militaires appelés à renoncer à la violence

Suite aux dernières vagues de tensions, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.