12 Janvier 2018

Sénégal: Après la tuerie en Casamance, l'armée sénégalaise découvre une nouvelle victime

En Casamance, le bilan de la tuerie du 6 janvier dans la forêt de Boffa Bayotte est passé à 14 morts avec la découverte jeudi par l'armée du corps d'un homme qui était porté disparu. Toubacouta est calme, mais la population vit dans la psychose. Ce matin, les tirs d'artillerie de l'armée sénégalaise ont repris, mais il n'y a toujours aucune trace des agresseurs.

Le corps a été retrouvé mercredi matin par l'armée à l'entrée de la forêt de Boffa- Bayotte. Il a été inhumé à Toubacouta à cause de son état de décomposition très avancé.

Le chef d'état-major des armées, le général Cheikh Guèye, en visite dans la zone, a assisté à son enterrement.

Le bilan officiel est donc revu à la hausse portant le nombre des morts à 14 : « Ce matin, pendant la recherche, nos éléments ont eu à découvrir le corps. Ça doit être la quatorzième personne qui était disparue et qui a été retrouvée par nos hommes sur le terrain ».

Les auteurs de la tuerie sont activement recherchés. Les opérations sont en cours, et les troupes déployées au sol sont appuyées par un hélicoptère volant à haute altitude, comme le confirme le général Cheikh Guèye : « Un acte odieux a été commis. Quels que soient les auteurs, ils seront traqués, recherchés et neutralisés au besoin ».

Sans être cité nommément, tous les regards se tournent vers le Mouvement séparatiste de Casamance (MFDC) et les complices des exploitants clandestins hautement placés dans l'armée et dans l'administration publique. « Je ne pense à personne.

Je sais qu'il y a des individus, imbus de leur intérêt personnel, qui veulent saccager notre environnement en détruisant la forêt. Par conséquent, on peut les qualifier de criminels à partir du moment où ils ont eu à tuer paisiblement et lâchement de simples populations », ajoute le général.

Les opérations sur le terrain n'entraveront en rien les négociations de paix en cours, rassure le chef des armées.

Sénégal

Greenpeace Afrique appelle à une meilleure protection des défenseurs de l'environnement

Dakar, le 21 Juin 2018 - Suite aux manifestations contre l’exploitation du Zircon ayant occasionné, la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.