12 Janvier 2018

Burkina Faso: Présidence du patronat burkinabè - « Si la candidature de Apollinaire Compaoré n'est pas validée, il n'y aura pas d'élection », dixit El Hadj Lassané Ouédraogo

Le conseil des associations et syndicats du monde de l'économie formelle et informelle du Burkina (CASMEFIB) a tenu une conférence de presse le 11 janvier 2018 à l'hôtel Amiso de Ouagadougou. L'objectif de cette conférence était de donner de la voix relativement à l'élection du président du patronat burkinabè.

« Si la candidature de Apollinaire Compaoré n'est pas validée, il n'y aura pas d'élection au patronat. Et encore mieux si ce dernier n'est pas élu à la tête du patronat, nous ne serons pas d'accord avec une élection truquée. Car seul Apollinaire Compaoré, en tant qu'opérateur économique, saura mieux appréhender les problèmes que rencontrent les commerçants et y trouver des solutions ».

C'est ce qu'a clamé le président du CASMEFIB, El Hadj Lassané Ouédraogo, lors de la conférence de presse tenue le 11 janvier dernier à Ouagadougou. Selon ce dernier, le monde des affaires va mal dans son système d'organisation et cela est dû d'une part aux responsables de la Chambre de commerce qui, selon lui, veulent s'ingérer aussi dans les affaires du patronat en imposant à la tête de cette institution, le candidat de leur choix.

Donc, leur association qui est née il y a de cela 6 mois, ne souhaite pas qu'il y ait affrontement entre les commerçants ; elle demande purement et simplement que le choix soit porté sur Apollinaire Compaoré pour diriger le patronat burkinabè. « Nous disons non à ce principe et nous attirons l'attention des membres du gouvernement, notamment le président du Faso, Roch Marc Christian Compaoré, pour qu'il y ait la transparence dans cette élection prévue pour le 18 janvier prochain », a-t-il souhaité.

De l'avis de l'association, selon toujours son président, les élections qui étaient prévues le 29 décembre dernier, ont été reportées au 18 janvier pour des raisons qu'eux- mêmes ignorent. Donc, ils uniront leurs voix pour que Apollinaire Compaoré soit porté à la tête du patronat burkinabè. Parce que, a-t-il expliqué, il a une expérience dans le monde du commerce et de la promotion de l'économie tant formelle qu'informelle.

Il est aussi, dira-t-il, celui qu'il faut pour le développement du commerce et la relance de l'économie au Burkina. Il faut noter que les deux candidats en course pour la tête du patronat sont Apollinaire Compaoré, Président directeur général de la compagnie de téléphonie mobile TELECEL et Elie Justin Ouédraogo, directeur national de la mine d'or de SEMAFO Burkina.

Burkina Faso

Classement FIFA - Le Burkina 6è et toujours dans le Top 10 africain

L'Allemagne conforte sa première place suivie du Brésil et du Portugal. Le Chili referme le Top 10… Plus »

Copyright © 2018 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.