12 Janvier 2018

Sénégal: Ligue 1 - Casa Sports et Diambars, même destin, même combat !

La particularité de ces deux équipes est qu'elles ont été championnes de la Ligue professionnelle. Le Casa Sports en 2012 et Diambars l'année suivante.

Depuis, les deux formations peinent à retrouver leur niveau et connaissent, cette saison, leur pire entame de championnat. Casa et Diambars ont, aujourd'hui, le même combat : stopper l'hémorragie et inverser la courbe de leurs résultats pas reluisants.

Rien ne va pour le Casa et Diambars, qui ont, par le passé, séduit par la qualité de leur jeu. Après sept journées, ces deux clubs sont à la traine et stagnent dans les bas-fonds du classement. Le constat, une crise de résultats qui ne dit pas son nom couve dans le camp de ces deux anciens champions de la Ligue professionnelle. Athanas Tendeng et Papa Boubacar Gadiaga sont fortement attendus pour trouver le meilleur discours qui leur permettrait d'éviter le naufrage.

Lente descente aux enfers du Casa

6 matchs, 1 victoire, 1 nul et 4 défaites. Le constat est sans appel pour le Casa Sports qui s'est encore incliné dimanche (0-3) face au Stade de Mbour (7e journée). Depuis le coup d'envoi du championnat, les jours se suivent et se ressemblent pour cette séduisante équipe.

Et il y a peu de mots assez forts pour qualifier le début de saison calamiteux du club fanion de la capitale du Sud qui traverse une crise sans précédent. Champion aux dépens des promus de Diambars en 2012, le Casa peine depuis à prendre son envol. Le meilleur classement de l'équipe reste une modeste troisième place en 2014.

En 2013, 2015 et 2016, le Casa a terminé 6e et 5e en 2017. Ce qui dénote de la baisse de régime de l'équipe du président Seydou Sané naguère si régulière. Et cette saison, le Casa qui n'a plus gagné depuis la première journée disputée le 26 novembre dernier (2-0 contre Douane) effectue son plus mauvais départ depuis le lancement du championnat professionnel. Pis, l'équipe coachée par Athanas Tendeng a enchainé les contreperformances perdant respectivement contre Génération Foot (1-2), Ndiambour (0-1), Diaraf (1-2), Stade de Mbour (0-3). Jean Jacques Ndéki, auteur d'un doublé contre la Douane, et ses coéquipiers qui sont aujourd'hui distancés par les prétendants au titre que sont Génération Foot, Diaraf, Sonacos et autres ont intérêt à stopper l'hémorragie pour ne pas sombrer davantage.

La courbe des résultats du Casa doit s'inverser dès les prochaines journées et pour cela, les joueurs d'Athanas Tendeng doivent se renforcer défensivement, gagner en vitesse, en profondeur sur le front de l'attaque, faire preuve de plus de réalisme devant les buts pour retrouver tout leur éclat et la place qui a toujours été la leur. C'est à ce prix-là seulement que le Casa pourra retrouver les sommets de la Ligue 1 de football et faire la fierté de ses supporters.

Les Académiciens ne font plus peur

Habitué aux bonnes places du championnat depuis son accession à l'élite en 2011, Diambars également ne fait plus peur. Les Académiciens (4 pts sur 21 possibles) vivent leur pire début de saison. Après sept journées, rien ne semble tourner dans le bon sens du côté de la formation dirigée par Papa Boubacar Gadiaga qui enchaîne elle aussi les contreperformances.

Aucune victoire en sept sorties, quatre matchs nuls et trois défaites. Ces résultats historiquement faibles n'honorent pas le club qui a toujours joué les premiers rôles et séduit par la qualité de son jeu. Champions en 2013, Diambars a navigué entre la 9e place en 2014 (32 pts) et la 3e place (2016 et 2017). Aujourd'hui, le club de Saër Seck qui a perdu de son lustre ne pointe qu'à une inquiétante 13e place ne devançant que Gfc qui compte 3 matchs en moins.

A la même période en 2015, Diambars, vivait la même situation et pointait à la même place avec un point de plus après 6 journées. Au final, l'équipe de Saër Seck avait terminé 4e avec 39 points.

A domicile comme à l'extérieur, Diambars ne fait absolument pas peur. L'équipe a, au fil des saisons, perdu la qualité de son jeu, enchaîne les galères du fait de son inconstance.

A cela sont venus s'ajouter les errements défensifs (Diambars est la pire défense du championnat avec 9 buts encaissés en 7 matchs) et le manque d'agressivité et de réalisme de ses attaquants (seulement 2 buts en 7 rencontres). Pour l'heure, rien n'est encore perdu, mais Diambars devra impérativement se relancer. Papa Boubacar Gadiaga en est bien conscient.

Et ses joueurs seraient très bien inspirés de se réveiller dès les prochaines journées.

Sénégal

Groupe H / Pologne - Sénégal 1-2 - Le coup des Lions

L'Afrique les attendait ! Les «Lions» ont répondu présent en s'imposant (2-1) devant la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.