13 Janvier 2018

Burundi: «Contribution volontaire» - Des syndicats appellent au dialogue

Photo: Irin
Street in Bujumbura

Au Burundi, le 11 décembre dernier, le gouvernement déposait une ordonnance encourageant la population à participer financièrement aux élections présidentielles de 2020 sous la forme de «contribution volontaire».

Plongés dans un contexte économique difficile, les Burundais sont nombreux à s'élever contre cette décision, notamment les fonctionnaires du secteur de la Santé à qui le ministère de la Santé publique a demandé une contribution supplémentaire. Tout cela, alors même que les augmentations de salaire sont gelées depuis deux ans.

Dans une lettre datée du 8 janvier, la Confédération des syndicats du Burundi (COSYBU) et la Confédération des syndicats libres du Burundi (CBS) appellent à l'ouverture d'un dialogue avec le gouvernement sur les contributions volontaires aux élections 2020.

Faire un effort patriotique, ce n'est pas mauvais mais le faire sur le poids d'une souffrance salariale liée à un blocage d'augmentation de salaire, c'est quand même dur. Les deux ministres disaient qu'il y aura un dialogue pour que ce soit volontaire. Seulement dans la pratique, ce n'est pas toujours comme ça.

Burundi

Les Burundais dans l'attente des résultats du référendum constitutionnel

Le taux de participation au référendum constitutionnel, tenu au Burundi jeudi, serait plus… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.