14 Janvier 2018

Burkina Faso: VIH/SIDA dans le Sud-Ouest - Du théâtre pour susciter des changements de comportement

L'Association Gbèring Bouo Bafou (AGBB) a organisé une séance de sensibilisation des populations de Gaoua au VIH /SIDA, le mercredi 3 janvier 2018. Elle avait pour objectif de susciter des changements de comportements pour faire face à cette pandémie.

La question du VIH/SIDA est préoccupante dans la région du Sud-Ouest. Pour preuve, le taux de prévalence de la contrée est de 2,6%. Ce taux est le plus élevé de toutes les régions du Burkina Faso. Pour vaincre la pandémie, plusieurs types d'actions sont menés par des organisations non gouvernementales, projets et associations.

C'est ainsi que l'Association Gbèring Bouo Bafou (AGBB) a choisi le théâtre pour lutter contre le VIH/SIDA.

Pour ce faire, elle a organisé une séance de sensibilisation par des sketchs dans les secteurs de Gaoua, le mercredi 3 janvier 2018.

Celle du secteur n°1 de Gaoua a regroupé femmes, hommes et adolescents. Elle a permis de montrer à l'assistance les comportements à observer, quand on connaît son statut sérologique. Tout cela, dans le but de vaincre le VIH/SIDA.

Pendant près de deux heures, les acteurs de la troupe de l'Association se sont produits devant un public sorti nombreux. L'une des actrices, Aminata Kambou, a déclaré que les sketchs présentés ont pour but, d'éveiller la conscience du public sur le fait que le VIH/SIDA est une réalité.

De ce fait, il faut bien se comporter pour l'éviter. «Le SIDA est une maladie comme toute autre, et elle n'est pas une fatalité», a-t-elle déclaré. Elle a ajouté qu'il ne faut pas stigmatiser les malades.

De l'avis de l'actrice, il est nécessaire de se faire dépister pour connaître son statut sérologique. Aminata Kambou a aussi confié que par le théâtre, elle apporte sa contribution à la lutte contre la pandémie. Yao Kambou a assisté à la séance de sensibilisation.

Il a exprimé sa joie pour cette sensibilisation qui a permis de l'éclairer sur le VIH/SIDA. « Je ne connais pas mon statut. J'irai me faire dépister », a-t-il dit.

Il en est de même pour Delphine Kambou qui a salué l'engagement de l'Association pour barrer la route au SIDA. « La prestation m'a permis de comprendre beaucoup de choses sur le SIDA », a-t-elle conclu.

Quant à la présidente de l'AGBB, Aïcha Bassona Kambou, l'activité de cette journée se veut être un créneau de conscientisation de la jeunesse vis-à-vis du VIH/SIDA.

« Ainsi, nous voulons les amener à se dépister et au changement de comportement », a-t-elle confié. Enfin, la présidente de l'Association a exprimé sa joie pour la tenue de l'activité, et remercié les structures, notamment le SP/CNLS, d'avoir permis la tenue des activités de sensibilisation de l'AGBB.

Burkina Faso

Douane du Burkina - Plus de 15 tonnes de drogue saisie en quatre mois

Les services des douanes du Burkina Faso ont saisi entre novembre 2017 et février 2018 plus de 15 tonnes de… Plus »

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.