15 Janvier 2018

Afrique de l'Ouest: BRVM - Les transactions en valeur du marché des actions s'établissent à 6,1 milliards FCFA en fin de semaine

Le rapport d'analyse boursière de Bloomfield Intelligence de la semaine du 08 au 12 janvier 2018 souligne que la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières(BRVM) a terminé cette semaine à la baisse, en affichant 210,65 points pour l'indice BRVM 10 (-0,55%) et 231,58 points pour l'indice BRVM Composite (-0,94%).

La capitalisation boursière du marché des actions s'établit à 6 513 milliards FCFA. Les transactions en valeur du marché des actions s'établissent à 6,1 milliards FCFA en fin de semaine, portées principalement par les secteurs « SERVICES PUBLICS » (78%) et « FINANCES » (20%).

Le titre CFAO CI réalise la plus importante progression du marché avec un gain de 39,33% tandis que le titre SUCRIVOIRE CI affiche la plus forte baisse avec une chute de 12,86%.

Sur le marché des matières premières, les cours du pétrole brut et de l'or suivent une tendance haussière tandis que les cours du café et de l'huile de palme terminent la semaine en baisse.

ONATEL n'a pas échappé pas à la tendance générale baissière observée en 2017

Sur le marché des actions, le titre ONATEL n'a pas échappé pas à la tendance générale baissière observée en 2017 sur la BRVM. En effet, il a terminé l'année 2017 avec un cours de 9 560 FCFA, en baisse de 20,33% par rapport à son cours en début d'année.

Cela pourrait s'expliquer non seulement par l'accentuation de la concurrence avec l'arrivée sur le marché burkinabè de la téléphonie de l'opérateur Orange, mais surtout par les démêlés d'ONATEL avec l'administration publique burkinabè, dont le plus récent qui date de février 2017 - période coïncidant avec le début de la baisse du cours du titre - faisait cas d'un paiement de plus de 7 milliards de FCFA (environ 40% du résultat net au 3e trimestre 2016) au titre de droits de douanes non payés.

Cependant, avec une évolution à la hausse, légère de son parc mobile (+2%) et assez importante de son parc internet (+34%), une quasi-stagnation de son chiffre d'affaires (-0,23%) et une progression de son résultat des activités ordinaires (+15%) au 3 e trimestre de l'année 2017 (par rapport à la même période en 2016), les performances financières et opérationnelles d'ONATEL semblent ne pas souffrir des affres de la concurrence.

Par ailleurs, sur les deux premières semaines de l'année 2018, le cours titre a perdu 16,37% pour s'établir à 7 995 FCFA. Pour l'exercice 2018, les performances D'ONATEL , note Bloomfield Intelligence, dépendront de sa capacité à innover et à offrir des services de qualité à ses abonnés, dans un environnement marqué par la présence d'un challenger de taille. Ce qui influera nécessairement sur l'évolution du titre sur le marché boursier.

Sénégal

Procès de Khalifa Sall - La défense sur le terrain politique

Au Sénégal, les plaidoiries de la défense entrent dans leur deuxième jour dans le… Plus »

Copyright © 2018 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.