15 Janvier 2018

Congo-Brazzaville: Téléphonie mobile - Le ministère de tutelle opposé au licenciement des salariés à Airtel Congo

Lors d'une descente à la direction générale d'Airtel Congo, le 15 janvier à Brazzaville, le ministre des Postes, des télécommunications et de l'économie numérique, Léon Juste Ibombo, a demandé au directoire de cette société de sursoir à son plan de suppression des emplois.

Un document faisant état d'un plan de départs volontaires pour motif économique circule depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Il concerne la suppression d'une centaine d'emplois au sein de la société de téléphonie mobile.

La tutelle n'a pourtant reçu aucun document officiel « précis » et « explicite » faisant état de la difficulté économique de l'entreprise. « Notre présence ce jour à Airtel Congo est d'attirer l'attention des dirigeants sociaux que nous n'approuvons pas la démarche qu'ils ont entreprise. Nous ne l'acceptons pas en tant que gouvernement », a déclaré Léon Juste Ibombo.

Un plan social qui implique des licenciements massifs pour motif économique ne peut se faire sans l'avis de la tutelle, a ajouté le ministre, car les détails fournis sont censés permettre au ministère de situer l'opinion et au cas échéant les hautes autorités de l'Etat.

Le ministre a insisté sur la nécessité de mettre en place un comité placé sous sa supervision, chargé de redresser l'entreprise et de trancher l'épineuse question de licenciement. Il appartiendra donc au comité, y compris les représentants du personnel, de décider d'un possible plan social. « Les dirigeants d'Airtel sont libres de prendre des décisions, mais celles-ci doivent être conformes à la loi. L'intérêt des travailleurs doit être garanti et préservé », a-t- il martelé.

Après la visite des locaux de la société Airtel, le ministre des Postes, des télécommunications et de l'économie numérique s'est rendu à MTN où il a plutôt sensibilisé les dirigeants à la préservation des acquis sociaux.

Il a, par ailleurs, pointé du doigt la nouvelle politique commerciale qui consiste à octroyer des marchés aux entrepreneurs expatriés, notamment le marché des cartes prépayées et autres services MTN, au détriment des grossistes et petits grossistes nationaux. Pour Léon Juste Ibombo, les acquis sociaux devraient être préservés dans un contexte socio-économique si difficile.

« La téléphonie mobile et l'économie numérique sont un secteur stratégique pour l'économie nationale et pour l'emploi. Il n'est pas question que les jeunes qui œuvrent dans ce secteur puissent être délaissés », a-t-il conclu.

Congo-Brazzaville

Une plateforme numérique pour enregistrer et aider les déplacés du Pool

Au Congo-Brazzaville, la mobilité des populations déplacées du Pool complique la tâche aux… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.