16 Janvier 2018

Tunisie: Le pouvoir de l'auteur

Le pouvoir de l'auteur dramatique, tel est le thème du débat tenu, samedi, dans le cadre des travaux de la conférence de réflexion sur «l'autorité et le savoir dans le théâtre» organisée dans le cadre des activités de la 10e édition du Festival du théâtre arabe (10-16 janvier).

Dans son intervention, le dramaturge et écrivain marocain Issam El Yousfi a passé en revue l'évolution de la profession de dramaturge et sa relation avec le pouvoir, soulignant que la portée de cette relation reste palpable dans l'action théâtrale actuelle à travers les politiques culturelles des Etats et la présence de la censure dans plusieurs pays arabes.

A ce sujet, M. El Yousfi a estimé que le rôle de l'auteur de théâtre est de résister et de critiquer toutes formes d'autorité car l'écriture est avant tout une position et un contre-pouvoir, citant, à ce propos, les œuvres de Molière et de Lorca à l'encontre de l'autorité religieuse, morale et politique de leurs temps.

Pour le dramaturge marocain, l'influence de l'auteur sur la société a diminué face à la démocratisation des moyens de communication de masse (télévision, cinéma, radio, Internet), ce qui a donné au théâtre un caractère élitiste par comparaison avec le nombre des spectateurs et utilisateurs des autres moyens d'expression.

Dans le même contexte, le chercheur égyptien Adel Abdelwaheb a indiqué que le 4e art résiste encore malgré la concurrence de la télévision et du cinéma, signalant, à cet égard, que cette concurrence a encouragé le dramaturge à relever les défis et à endosser plusieurs rôles simultanément, dont la mise en scène, le décor et la direction d'acteur.

Evoquant «la disparition de l'auteur dramatique» qui était en vogue dans le théâtre pendant la seconde moitié du 20e siècle, M. Abdelwaheb a expliqué que cette notion s'est propagée suite au renforcement du rôle du réalisateur et la transition de la parole vers l'image dans le théâtre, ce qui a provoqué la diminution du pouvoir du dramaturge dans la pièce de théâtre face à celui du réalisateur.

Le chercheur a, par ailleurs, précisé qu'actuellement, un nouveau contexte s'offre à l'auteur et au dramaturge à travers l'atelier d'écriture théâtrale, initiant, ainsi, une nouvelle forme d'écriture et de coopération entre les deux.

Et d'ajouter : «A travers l'atelier d'écriture, le nouveau rôle du dramaturge est d'assister l'auteur et lui faire évoluer son texte pour une meilleure mise en scène».

Tunisie

Le ras-le-bol des jeunes médecins

En Tunisie, depuis le début du mois, étudiants et résidents en médecine, l'équivalent… Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.