16 Janvier 2018

Ile Maurice: Montagne-Blanche - Les habitants sous les eaux chaque année

Avenue Colombe à Petit-Paquet ou encore le Morcellement Sans-Souci. Ils sont nombreux les habitants de ces endroits à avoir été touchés par les inondations survenues depuis le début de l'année.

Comme l'explique le conseiller du village Rishi Kowlessur, deux familles ont même dû être évacués à Petit-Paquet en raison de l'accumulation des eaux dans leurs maisons. «C'est chaque année la même chose. L'année dernière, à morcellement Sans-Souci, plus de 125 maisons avaient été touchées par les inondations», précise-t-il.

La mauvaise canalisation a définitivement un lien avec ce désastre chaque année, estime-t-il. «Les drains ont été construits il y a 60 à 70 ans. Je pense que comme toute chose, la région a évolué, notamment en nombre de maisons, et ces drains ne sont pas assez performants pour pouvoir diriger toute cette eau», souligne le conseiller.

Pour lui, la solution est simple, il faut refaire les drains et en ajouter là où c'est plus des «Flood prone areas» D'ailleurs, fait-il ressortir, le projet de faire construire plus de drains dans le village a déjà pris forme en quelque sorte.

«Nous avons déjà conçu des drains qui devraient voir le jour autour du morcellement, le plan est là. Tout est en règle». Le hic, selon lui, est qu'il n'y a pas de financement. «Le gouvernement refuse de nous le donne. Toutefois, le 16 janvier (NdlR, ce mardi), nous avons une réunion avec le PPS de la région», explique-t-il.

Revenant sur les inondations de l'an dernier, le conseiller explique que pour qu'il y ait moins de dégâts, ils ont dû «fouy dan karo planter pou fer kanalizasion». Chose qui n'avait pas été de tout repos, d'ailleurs. «Delo la in al akimile dan karo kann.» Ce qui n'est pas très fair envers les planteurs de la région. «Mais la vie et la sécurité des habitants sont primordiales», avance-t-il.

Cette année même, au dire de Rishi Kowlessur, des effectifs de la Special Mobile Force (SMF) et des pompiers ont dû «camper sur les lieux» pendant toute une semaine.

Ce qui n'est pas toujours évident pour les habitants, est à chaque averse, les craintes sont belles et bien là. «Ki pou arivé si dilo monté aswar kan nou dormi, kapav ena mort lerla», se disent quelques habitants.

Le plus urgent pour eux, c'est définitivement de revoir les drains surtout pour éviter que l'on ait à déplorer des victimes d'inondation quand il pleut abondamment.

Ile Maurice

Activités sismiques - Le continent africain va-t-il accoucher d'une île?

Des secousses en série à Mayotte atteignant une magnitude de quatre sur l'échelle de Richter. La… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.