16 Janvier 2018

Sénégal: L'agenda 2018 des «samedis de l'économie»

Des thèmes riches aux enjeux de l'heure relatifs à l'emploi des jeunes, la gestion des ressources naturelles, l'Afrique dans la géopolitique mondiale, les défis de développement, la militarisation du sahel, entre autres, seront largement débattus au cours de cette année 2018. C'est qu'a indiqué samedi dernier, à Dakar, Demba Moussa Dembélé, président de l'Arcade dans le cadre des activités mensuelles dénommées «samedi de l'économie ».

L'Africaine de recherche de coopération pour l'appui au développement endogène (Arcade) par la voie de son président, Demba Moussa Dembélé, a fait le point des activités mensuelles de ladite initiative au compte de l'année écoulée (2017) et par la même occasion dégagé les perspectives de l'année en cours (2018).

S'agissant des perspectives, il mentionne, entre autres, questions à débattre : l'emploi des jeunes; la gestion des ressources naturelles; l'Afrique dans la géopolitique mondiale; les défis de développement de l'Afrique; la militarisation du sahel sécuritaire. A ce propos, il soutient que «ces questions sont essentielles au débat public d'abord pour lever l'équivoque, informer, sensibiliser et influencer les décideurs politiques sur leur prise de décisions».

Pour ce faire, tient-il à préciser: «Nous inviterons des experts en la matière pour porter l'éclairage sur chacune des questions à développer». Car, poursuit-il: «Nous estimons que la voie du peuple peut amener les décideurs politiques à prendre les bonnes décisions, s'ils sont avertis.

Et cela, passe nécessairement par l'opinion publique qui doit en elle-même être suffisamment armée de connaissances sur les questions de développement socioéconomique. Et l'initiative Arcade en est un cadre d'éducation et formation de cette opinion», fait-il valoir.

Auparavant, Henriette Faye, assistante de recherche et co-animatrice du jour faisant le point des activités mensuelles des «samedis de l'économie» de 2017, a dressé un bilan peu reluisant de la situation socioéconomique du pays, issus des sujets débattus.

Ainsi donc, au plan national, souligne-t-elle: «Des sujets relatifs à la situation nationale, notamment la question de la gouvernance des ressources naturelles, la mainmise étrangère sur l'économie du pays et les questions migratoires en liaison avec les drames qu'elles entraînent pour des milliers de jeunes à la recherche d'un impossible eldorado européen semblent être un véritable fiasco aux yeux des Sénégalais».

Elle a en outre indiqué que «2017 a été surtout l'occasion de commémorer des évènements historiques de portée universelle et qui ont laissé une marque indélébile sur les luttes des peuples contre l'exploitation et l'oppression.

C'est ainsi souligne-t-elle qu' «on a célébré, avec le Pr. Samir Amin, le 150e anniversaire de la publication du Capital de Karl Marx. On a également commémoré le 100e anniversaire de la Grande Révolution d'Octobre 1917, dirigée par le Grand Lénine, le disciple le plus éminent de Karl Marx», a-t-elle rappelé.

S'y ajoute poursuit-elle : «On a commémoré le 30ème anniversaire de l'assassinat de Thomas Sankara, le leader révolutionnaire et charismatique du peuple burkinabè.

Ces anniversaires ont été l'occasion d'apprendre sur la vie et l'œuvre de ces personnages historiques et leur impact sur les luttes des peuples contre l'exploitation, la domination et l'oppression».

Sénégal

Les politiques multiplient les surenchères après la mort de Fallou Sène

Au Sénégal, la mort de l'étudiant Fallou Sène, tué par les forces de l'ordre il y a… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.