16 Janvier 2018

Togonews (Lomé)

Togo: Visite à Lomé d'un officiel bissau-guinéen

Aristides Da Silva, ministre d'Etat de Guinée Bissau et porte-parole du gouvernement a été reçu mardi par le président Faure Gnassingbé.

Au centre des discussions, la crise politique qui secoue ce pays lusophone depuis 3 ans. L'un des problèmes en voie de résolution est la réintégration de 15 députés dissidents du parti au pouvoir.

Cette réintégration doit se faire selon les termes de l'accord de Conakry conclu en octobre 2016 sous les auspices de la Cédéao.

Le 16 décembre dernier, lors du sommet de la Cédéao, les pays membres de la Cédéao avaient fixé un ultimatum pour l'application de l'accord de Conakry dans un délai de 30 jours.

M. Da Silva a justement remis à Faure Gnassingbé une lettre signée par les 15 élus exclus du PAIGC (Parti africain pour l'indépendance de la Guinée-Bissau et du Cap-vert).

'Nous avons demandé au président de la Cédéao de peser de tout son poids pour que le processus de mise en œuvre de l'accord de Conakry puisse aboutir', a déclaré le ministre bissau-guinéen.

Autre le retour des députés à l'Assemblée, l'accord prévoit la nomination d'un Premier ministre consensuel.

Aristides Da Silva se veut optimiste sur l'issue de cette longue crise grâce à l'appui du président Faure Gnassingbé.

Togo

Le combat continue

La lutte contre le sida est loin d'être terminée ; cependant, le Togo a fait des progrès… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Togonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.