17 Janvier 2018

Madagascar: CFM - Un appel à l'apaisement

A l'aube des élections, le Conseil du « Fampihavanana Malagasy » (Cfm) lance un appel à l'apaisement et au dialogue, « conditions sine qua non », pour reprendre ses termes, « d'une cohésion sociale et d'un développement durable ».

C'est ce que les membres de cet organe institutionnel ont déclaré, hier, à Ampefiloha lors d'un point de presse. Par conséquent, pour éviter que les « crises politiques récurrentes » ne se produisent de nouveau avant, pendant ou après les prochaines élections, le Cfm exige « la solidarité de toutes les forces vives de la nation (... ) afin de se mobiliser ensemble pour le respect du Fihavanana, pilier des valeurs malgaches : se respecter, éviter les provocations, instaurer la culture de dialogue pour consolider le patriotisme ». Une initiative courageuse sauf qu'inviter et/ou exhorter lesdites forces vives de la nation ne les engage en rien...

Madagascar

HVM - Contre-manifestation en vue

D'après les informations, les partisans du « Hery Vaovao ho an'i Madagasikara » compteraient… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.