18 Janvier 2018

Sénégal: Effectivité des décisions et recommandations des concertations sur l'enseignement supérieur et la recherche - Vers un conseil interministériel d'évaluation

«Tenir, dans les meilleurs délais, un Conseil interministériel d'évaluation de l'application effective des 11 décisions et des 78 recommandations issues des concertations sur l'avenir de l'enseignement supérieur et de la recherche.»

C'est là une instruction que le président Macky Sall a donné au Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne, hier mercredi, en conseil des ministres lors de sa communication autour de la priorité accordée à la stabilité et à la modernisation du système d'enseignement supérieur et de recherche dans le cadre du Plan Sénégal Emergent.

Ainsi, selon le communiqué du conseil, «au regard de l'attention particulière qu'il convient d'accorder au financement adéquat du fonctionnement des universités à travers une gestion transparente et efficiente de toutes les ressources budgétaires mobilisées ou générées par les activités d'enseignement et de recherche, le Chef de l'Etat invite le Gouvernement à évaluer l'état d'exécution de l'ensemble des contrats de performances signés avec les structures universitaires et à veiller à une application intégrale de la réforme des titres concernant l'ensemble des enseignants et chercheurs.»

En outre, Macky Sall demande au gouvernement d'assurer «le paiement régulier et à date, des allocations de bourses nationales et étrangères, des salaires des enseignants, des personnels administratifs, techniques et de services (PATS) ainsi que le bon fonctionnement des centres régionaux des œuvres universitaires récemment créés». Enfin, le président de la République engage le gouvernement à «veiller à l'orientation de l'ensemble des bacheliers et au règlement des arriérés dus aux établissements d'enseignement supérieur privés.»

MOUVEMENTS A LA TETE DES IA

Au titre des mesures individuelles, il est à noter, entre autres, un chamboulement à la tête de différentes Inspections d'académie (IA) du Sénégal. Le président de la République a ainsi nommé, lors du Conseil des ministres d'hier, de nouveaux inspecteurs à la tête respectivement des IA de Dakar, Louga, Fatick, Diourbel, Matam, Ziguinchor et Kédougou.

TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

Au titre des textes législatifs et réglementaires, le conseil a adopté le «Projet de loi autorisant le Président de la République à ratifier la convention entre le Gouvernement de la République du Sénégal et le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg pour l'élimination de la double imposition et la prévention de l'évasion fiscale en matière d'impôts sur le revenu et sur la fortune, signée le mercredi 10 février 2016, à Luxembourg» et le «Projet de loi autorisant le président de la République à ratifier la convention portant création de la Société de Gestion de l'Energie des Ouvrages du Haut bassin en Guinée (SOGEOH)». Il y a également le «Projet de décret portant création et fixant les règles d'organisation et de fonctionnement du Bureau de Prospective économique (BPE)» et «Projet de décret portant création et fixant les règles d'organisation et de fonctionnement du Bureau d'Information gouvernementale (BIG)».

Sénégal

Attaque à main armée à Ziguinchor

Une attaque à main armée a été perpétrée à Samick, un village de la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.