19 Janvier 2018

Congo-Brazzaville: Les hommes de caractère

Par caractère ici, l'on peut comprendre les traits de quelqu'un qui agit en conscience, sans influence des faits de foule ou influence de mode de la foule enragée, enflammée et majoritaire.

L'homme de caractère obéit à son libre arbitre, se distingue du calculateur et se confond à l'homme altruiste. Le président Denis Sassou N'Guesso, sous des allures débonnaires, est l'exemple archétypale d'un homme de caractère. Son « J'assume » », à la Conférence nationale souveraine, reste un morceau flamboyant de bravoure transcendantale, dans un contexte imprécatoire et blasphématoire, exhalant la haine. Son parcours politique n'a pas toujours été un long fleuve tranquille. Mais, il tient toujours la barre, même dans la houle.

L'histoire est l'œuvre des hommes par leur travail et non le bruit des oiseaux ou la chute d'un arbre. Les faits qui n'impactent pas la vie des hommes ne rencontrent pas la destinée historique. L'histoire étant essentiellement une activité humaine, l'oubli est souvent l'une de ses maladies chroniques majeures. L'oubli peut être volontaire comme celui du courageux chasseur qui méconnaît l'audace du buffle. L'histoire est l'œuvre des survivants et des vainqueurs.

Pour construire la saine mémoire d'un pays, il est utile de restituer pour le bien des générations présentes et futures, quelques actes dignes de mémoire pour établir une fondation plus sûre de la nation en train de se construire pour qu'elle s'alimente à la source de la vertu. Je ne reviendrais pas sur le cas emblématique de Jacques Opangault ; quelques autres noms ayant fait preuve de courage et parfois de loyauté. Pendant ses obsèques, tout a été dit sur le parcours de Jérôme Ollandet, décédé en France dans la nuit du 10 au 11 décembre 2017. En 1978, le Bac est proclamé, alors qu'il est directeur des examens et concours, il refuse de publier une liste imposée par un élément du CMP (Comité militaire du parti). Il est relevé de son poste et sanctionné. Professeur certifié de lycée de son état, il est rétrogradé professeur de collège et choisit d'aller enseigner à Lékana. De ce point de vue, Jérôme Ollandet incarne l'art de dire non devant la puissance de l'Etat, lorsqu'on a raison, au regard de l'éthique et de la déontologie professionnelle. Son décès me donne l'occasion de rappeler quelques faits d'armes de certains de nos compatriotes de cette trempe.

Quelques années avant, en 1972, condamné à mort par la Cour martiale, Bongou Camille avoue avoir pris part au coup d'Etat du 22 février de cette année-là. Il rejette le geste de clémence du président Marien Ngouabi, estimant que si son camp avait gagné, il ne sait pas s'il allait suffisamment peser pour que les vaincus ne soient pas condamnés à mort. D'autres condamnés ont déclaré avoir été manipulés par le lieutenant Ange Diawara, lui ne s'est pas dégonflé et a préféré assumer son acte. Les éléments de gauche du parti obtiennent de Marien Ngouabi la grâce présidentielle pour les conjurés. En acceptant de siéger au comité central du PCT après le mouvement du 5 février 1979 et siégeant comme membre du bureau politique et secrétaire général, devenant de fait n°2 du régime, il n'hésite pas à quitter la direction du parti en 1989. C'est à la faveur du congrès d'ouverture qu'il revient au PCT et siégeant comme simple membre d'un comité central de plus de quatre cents personnes.

En 1991, pendant que les caciques tissaient des amitiés de reconversion politique dans la salle des congrès à la Conférence nationale souveraine, Grégoire Lefouoba sortit du bois, avec une candeur idéale, se jeta dans l'arène, presque seul avec pour armes: son cerveau, son verbe et son courage pour défendre le président Denis Sassou N'Guesso et le PCT. À l'époque des faits, il n'était pas dirigeant au niveau de la jeunesse, encore moins au parti...Ce qui lui a valu la haute estime de la population avec le pseudonyme de « Mwana Mboka ». Des années après, lorsque le Premier ministre le suspend le 24 juillet 2017, une semaine après, il remet la voiture de fonction sans qu'il n'ait été interpellé. Ce qui est rare, ces temps-ci.

Un trait commun à tous ces hommes: même en disgrâce, pas de déclarations intempestives, pas critiques ni en public et en privé, de leur ancien patron. C'est le propre des hommes au caractère trempé. Hélas, dans notre pays, ces hommes sont rares alors que les hypocrites et sans caractère, doublés d'un opportunisme rédhibitoire, écument la direction du pays. Dans les situations d'incertitude politique, il est de bon ton de s'allier aux hommes de caractère et non aux hypocrites qui acceptent tout, pourvu qu'ils se servent de leur position pour s'enrichir au détriment de la société.

« Les hommes de caractère sont souvent enclins à défendre un chef en difficulté par rapport aux marionnettes, espèce de guignols... qui habitués à être guidés par le but ultime de l'intérêt personnel, peuvent devant la furie du peuple, sacrifier le chef pour prendre sa place et continuer ». Sous d'autres cieux, le moi est haïssable. Je ne parlerai donc pas de moi ici. Les vrais héros ne sont pas toujours ceux que l'on croit.

Congo-Brazzaville

Petit commerce - Denise Mbemba choisit le vélo pour le transport de sa marchandise

À cœur vaillant, rien d'impossible : c'est apparemment la devise d'une femme congolaise, la cinquantaine… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.