18 Janvier 2018

Burkina Faso: Grand prix du SIERO - Le ministre Nestor Bassière sacré lauréat

Les responsables du Salon international de l'environnement et des énergies renouvelables (SIERO) ont décerné le grand prix environnement et développement au ministre Nestor Batio Bassière. Le lauréat a reçu sa distinction, le mardi 16 janvier 2018, à son cabinet à Ouagadougou.

Reconnaître les mérites et les efforts des personnes œuvrant pour le développement, la promotion et protection de l'environnement. Tel est l'objectif recherché par les acteurs du Salon international de l'environnement et des énergies renouvelables de Ouagadougou (SIERO). Le mardi 16 janvier 2018, la structure a décerné pour l'édition de 2017, le grand prix volet «environnement et développement», au ministre de l'Environnement, de l'Economie verte et du Changement climatique, Nestor Batio Bassière. Pour le coordonnateur du SIERO, Konossokoro Cheick Omar Yéyé, les prix SIERO font la promotion du développement durable. En tout, le coordonnateur a expliqué que le salon décerne régulière une dizaine de prix en rapport avec divers domaines.

Il existe donc selon M. Yéyé, deux grands prix à savoir les prix énergie et développement et environnement et développement durable. A côté de ces prix le SIERO dispose de prix spéciaux comme le prix, innovation et intelligence climatique, prix ville verte, prix média etc. Mais pourquoi le ministre en charge de l'environnement ? Le coordonnateur a justifié que tout au long de l'année, les acteurs du salon et autre partenaires ont observé et surveillé les actions entreprises par le ministre en matière de défense et de protection de l'environnement. Pour plus d'équité, a indiqué le coordonnateur, un sondage a été réalisé dans le sens de certifier davantage le choix. Et c'est à l'unanimité que le jury a délibéré en faveur du lauréat.

Le ministre a reçu à cet effet, un trophée et une attestation de reconnaissance. Pour plus d'efficacité, la coordination du SIERO a souhaité que le ministère soit impliqué dans l'organisation dans les éditions à venir. M. Yéyé a également plaidé pour l'initiative 10 mille emplois pour le climat. Des doléances que le ministre qui a affirmé ignorer que ses actions à la tête du département sont bien suivies par des indépendants, a émis un avis favorable pour accompagner le salon dans ses éditions futures. Pour Nestor Batio Bassière, le prix qu'il vient de recevoir l'oblige à continuer à défendre la nature et à protéger la faune et la flore. «Vos doléances sont bien reçues. Et je marque mon accord pour vous appuyer dans votre projet 10 emplois pour le climat, étant donné que dans le programme de gouvernance du chef de l'Etat, Roch Marc Christian Kaboré, 30 mille emplois verts sont inscrit en lettre d'or », a déclaré le ministre. Mieux, M. Bassière a indiqué que son département travaille à la certification desdits emplois afin de faciliter leur classification.

Burkina Faso

Douane du Burkina - Plus de 15 tonnes de drogue saisie en quatre mois

Les services des douanes du Burkina Faso ont saisi entre novembre 2017 et février 2018 plus de 15 tonnes de… Plus »

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.