18 Janvier 2018

Congo-Kinshasa: Le come-back du Général John Numbi

En RDC, le général John Numbi aurait été réintégré au sein des FARDC, les forces armées congolaises, en attendant une affectation. Le retour de ce général illustre la radicalisation du président Joseph Kabila.

Selon plusieurs témoignages, John Numbi n'est jamais tombé en disgrâce. Considéré comme étant l'un des personnages les plus sombres du régime de Joseph Kabila, le général John Numbi s'est très vite refugié, après sa suspension de la police, en 2010, dans sa province natale du Nord Katanga.

Là-bas, ses velléités bellicistes ne l'ont pas quitté. Il aurait soutenu les actions d'une nébuleuse, le groupe armé sécessionniste Bataka Katanga qui se battait pour l'indépendance de l'ex-province du Katanga.

Le retour aux affaires de cet homme de confiance du président Congolais est d'une portée politique forte. "John Numbi de nouveau, officiellement au sein des FARDC, c'est un avertissement public et visible à la société civile et à la communauté internationale. Le régime est prêt à tout pour se maintenir au pouvoir et tous ceux qui ont commis des crimes dans le passé reviennent sur le devant de la scène et vont donner de l'aide au régime pour se maintenir au pouvoir." explique Clément Boursin, responsable pour l'Afrique d'ACAT-France, Action des chrétiens pour l'abolition de la torture.

Agacement de Kinshasa

Contacté par la rédaction de la Deutsche Welle, le Chef d'état major de l'armée, son porte-parole, ou encore la ministre des Droits humains ont tous refusé de commenter l'information.

"Le président a une armée de 150-000 hommes qu'il commande, une police de 100.000 hommes. Il n'a pas besoin d'hommes de main. C'est trop péjoratif. C'est comme un bandit. C'est un chef d'Etat monsieur. Un peu de respect! Je ne suis pas le porte-parole de John Numbi. Moi, je suis le porte-parole du gouvernement, Monsieur. C'est le président qui est mon chef. Moi, je n'ai rien à voir avec John Numbi. Parlez-moi du président", a répondu le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Lambert Mendé Omalanga, à la question de savoir s'il confirmait que John Numbi était l'homme de main du président Joseph Kabila.

Diplômé en électronique, le général John Numbi n'a jamais suivi une formation militaire classique. Il est originaire du Nord-Katanga et appartient au groupe ethnique Luba, le même que celui de l'actuel président Joseph Kabila. Une autre preuve de la proximité des deux hommes.

L'affaire Chebeya et Fidèle Bazana

En 2010, John Numbi Tambo Banza a été accusé par plusieurs organisations des droits de l'Homme d'être l'un des principaux commanditaires de l'assassinat du directeur exécutif de l'ONG "La Voix des Sans Voix" Floribert Chebeya et de son chauffeur Fidèle Bazana. Dans le cadre de ce procès, John Numbi Tambo Banza n'a comparu que comme simple témoin et n'a écopé d'aucune condamnation.

Passé sulfureux

C'est en 1989, que ce fidèle parmi les fidèles de Laurent Désiré Kabila, le père de l'actuel président, émerge sur l'arène publique, en devenant le chef d'une milice très redouté, l'Union des fédéralistes et républicains indépendants. Son nom est également constamment cité, lorsqu'on évoque les exactions dont ont été victimes entre 1992 et 1993, une centaine de militants de l'UDPS, de feu Etienne Tshisekedi. En mars 2001, deux mois après l'assassinat de son père, Joseph Désiré Kabila, qui a fraichement pris les les rênes du pays, nomme John Numbi, chef d'état major de l'armée de l'air. Alors qu'il est en fonction, il est accusé d'avoir armé les rebelles Maï

Maï, de Gédéon. La contrepartie ? Des lingots d'or et d'autres pierres précieuses.

Son nom est cité également dans la sanglante répression en 2008, des adeptes de la secte politico-religieuse, Bundu Dia Kongo, dans le Bas-Congo. Une opération, qui a fait une centaine de morts selon plusieurs organisations de défense de droit de l'Homme.

Son implication en 2010 dans l'affaire de l'assassinat du directeur exécutif de l'ONG "La Voix des Sans Voix" Floribert Chebeya et de son chauffeur Fidèle Bazana est venu mettre un terme, du moins pour seulement quelques années, à ses fonctions officielles. John Numbi espère renouer avec la lumière après avoir été forcé à vivre dans l'ombre.

Congo-Kinshasa

Fichier électoral - L'OIF devrait bientôt rendre ses premières conclusions

En RDC, l'OIF pourrait rendre les premières conclusions de son audit du fichier électoral d'ici la fin de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.