20 Janvier 2018

Sénégal: Médiation sur le «parrainage» des candidatures - La société civile travaille sur des propositions

Dans le but de permettre la poursuite des concertations sur le processus électoral, la plateforme des acteurs de la société civile pour la transparence des élections a été sollicitée par l'opposition et des non-alignés pour des propositions devant aboutir à des solutions consensuelles pouvant décanter le 1% du nombre total d'électeurs inscrits et de leurs signatures proposé pour parrainer les candidatures. Un point qui, jusqu'ici, plombe les travaux.

La société civile, regroupée autour de la plateforme des acteurs de la société civile pour la transparence des élections et sollicitée par les deux pôles (Ndlr : opposition et non-alignés), s'est lancée, depuis hier, dans une intense médiation pour amener les parties prenantes aux concertations sur le processus électoral à s'entendre sur le parrainage, principal point d'achoppement des travaux du cadre dirigé par l'ancien ambassadeur Saïdou Nourou Bâ, le facilitateur désigné. « Nous avons été sollicités par les deux pôles pour essayer de mener une médiation. Nous y sommes depuis hier. Actuellement, nous sommes en train de rencontrer les différents pôles pour échanger, voir quels sont les compromis qui peuvent être trouvés et jusqu'où les gens peuvent aller en termes de concessions », a déclaré Babacar Fall du Gradec.

Ce faisant, il s'est dit « optimiste » pour une « issue heureuse, un aboutissement » de cette médiation, en ce sens que la plateforme de la société civile « est en train de travailler sur des schémas, de peaufiner des propositions pouvant aboutir à des consensus forts entre toutes les parties prenantes ». Mais, pour l'heure, c'est l'omerta totale sur les schémas déjà arrêtés et autres propositions de sortie de crise. Pour la bonne et simple raison qu' « étant dans une phase de médiation, la primeur des schémas retenus revient aux parties prenantes avant d'être rendu publique ». Selon M. Fall, le système de parrainage qui, jusqu'ici, plombe les travaux du Cadre de concertations sur le processus électoral « n'est pas une nouveauté ». C'est tout simplement « un filtre démocratique qui est appliqué dans beaucoup de pays dont des Etats africains pour rationaliser les candidatures, voire évacuer les celles folkloriques et/ou fantaisistes ».

Sénégal

Coupe du Monde 2018 - El Hadji Diouf demande aux Lions du Sénégal de viser les quarts de finale

Pour la deuxième fois de son histoire, le Sénégal participera au Mondial de football, qui… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.