22 Janvier 2018

Cote d'Ivoire: Bondoukou - Les propriétaires des mini-cars immobilisent un car de la compagnie CTE

Les propriétaires des mini-cars ont durci le ton depuis dimanche en bloquant les cars de la Compagnie Cte qu'ils accusent de vouloir faire de la concurrence déloyale, en effectuant plusieurs voyages, au lieu de quatre.

Après avoir fermé le corridor sud de Bondoukou le vendredi dernier pour manifester leur mécontentement, ils ont, depuis hier, utilisé une autre méthode de contestation.

Cette fois en immobilisant les cars de la compagnie et les vider de leur occupant. L'un des cars de la compagnie qui assuraient la ligne Bouna - Bondoukou a été pris d'assaut par les grévistes, qui ont même perforés les pneux et bastonné le conducteur.

Ce matin, les passagers qui devaient quitter Bouna à travers la compagnie, pour se rendre à Bondoukou, n'ont pu effectuer le déplacement.

Cote d'Ivoire

Le pays peine à exporter ses noix de cajou

La Côte d'Ivoire, premier producteur africain de noix de cajou et premier exportateur mondial, a bien du mal… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.