22 Janvier 2018

Tunisie: Les derniers progrès de la chirurgie des yeux

Ce congrès, comme nous l'a indiqué le Dr Hechmi Mahjoub, ophtalmologue et nouveau président de l'Atoc, a vu, au cours de la première journée, la retransmission en direct de 16 interventions chirurgicales effectuées par 14 chirurgiens -ophtalmologues. Ces interventions ont concerné « la cataracte», «le décollement de la rétine», «le glaucome», «la rétine diabétique».

Ce congrès a traité au cours de la 2e journée le thème de la chirurgie réfractive avec la retransmission en direct de 6 interventions chirurgicales du centre «Eye-laser».

Ces interventions ont permis de corriger, par le laser, la myopie, l'hypermétropie, l'astigmatisme et la presbytie. En outre, le congrès a comporté 10 sessions plénières de conférences qui ont traité des différents volets de l'ophtalmologie, dont la rétine médicale et chirurgicale, les complications de la chirurgie du segment antérieur, la chirurgie réfractive... Cette manifestation, a-t-il ajouté, a comporté aussi 8 ateliers pratiques et a connu l'organisation d'une rencontre entre l'Atoc et l'Association tunisienne d'orthoptie (ATO) au cours de laquelle ont été traités les thèmes de neuro-ophtalmologie et de strabologie.

La chirurgie de la cataracte

Au cours de sa conférence portant sur «la chirurgie de la cataracte avec implantation multifocale», le Dr Alain Haggège, spécialiste français en ophtalmologie et pionnier de la chirurgie de la cataracte par le laser au centre «laser Victor-Hugo» à Paris 16e, a indiqué que la chirurgie de la cataracte avec implantation multifocale consiste à remplacer le cristallin naturel qui devient opaque avec l'âge par un autre artificiel dit multifocal qui permet la vision de près et de loin sans lunettes. L'intervention est simple puisqu'elle se fait sous anesthésie locale et sans points de suture avec soit des ultrasons, soit avec le laser. Il a noté que l'absence de points de suture évite l'astigmatisme (déformation de la cornée et par conséquent des images perçues).

Notons que le Dr Haggège a réussi à placer, au cours d'une session de chirurgie en direct retransmise par la TV nationale par voie satellitaire de la clinique des Oliviers à la salle de conférences du congrès, une lentille multifocale dite encore implant ou cristallin artificiel à un malade atteint simultanément de cataracte et de presbytie. Il a, en fait, pratiqué une phaco- émulsification du cristallin «cataracté», et ce, aux ultrasons. Cette intervention consiste à broyer le cristallin cataracté par une microincision de 2 mm. L'implant ou nouveau cristallin est plié et introduit dans l'œil par la même ouverture. Ainsi le patient atteint simultanément de cataracte et de presbytie peut recouvrer sa vue normale.

Nouvelle technique de «presby-lasik»

En outre et au cours de son intervention portant sur la nouvelle technique de «presby-lasik», le Dr Haggège a indiqué que celle-ci consiste à sculpter la cornée au laser afin de corriger la vue de loin et de près pour les personnes âgées de plus de 45 ans. Cette nouvelle technique permet de corriger la vision de façon très précise (au millième de mm) sans recourir aux incisions chirurgicales.

La chirurgie réfractive

Pour sa part, le Dr Fethi Nouira, spécialiste du laser ophtalmologique, a évoqué, au cours de son intervention portant sur la chirurgie réfractive, les nouvelles technologies qui sont apparues cette année sur le marché mondial, à savoir le laser excimer et le laser femtoseconde qui permettent d'avoir des résultats plus performants dans le traitement de la myopie, de l'hypermétropie, de l'astigmatisme et de la presbytie. Il est à noter que le Dr Nouira a réussi à pratiquer au cours de la session de chirurgie en direct une intervention de presby-lasik avec une découpe de la cornée au laser femtoseconde et une correction au laser excimer sur un malade atteint de presbytie sans cataracte dite encore «supra-cor».

Démarrage d'une chaîne de TV en ligne

Le professeur Néjib Chéchia, fondateur et past-président de l'Atoc, a annoncé au cours de ce congrès le démarrage de la nouvelle chaîne de TV diffusée sur le site web: ophtalmomaghreb.TV, qui constitue une première dans le monde arabo-africain et maghrébin et qui est destinée aux ophtalmologistes maghrébins avec la collaboration des associations et des sociétés savantes d'Algérie, du Maroc, de Mauritanie et de Tunisie. Elle est la 3e chaîne de TV d'ophtalmolgie dans le monde et a pour mission de transmettre toutes les communications, conférences et sessions de chirurgie en direct qui seront présentées lors des différents congrès et symposiums maghrébins.

Un centre de chirurgie réfractive : «Eye-laser»

D'autre part, le Pr Chéchia nous a signalé que Sousse s'est dotée d'un centre de chirurgie réfractive baptisé «Eye- laser», le mieux équipé et le plus performant en Afrique, au Maghreb et en Tunisie, et ce, grâce à l'acquisition d'équipements ultramodernes, dont le «laser femtoseconde», le «laser excimer Teno», l'appareil de topographie cornéenne...

Il est à noter aussi que le pastprésident de l'Atoc a participé activement à la session de chirurgie en direct par une extraction de la cataracte et la mise en place d'un nouveau implant multifocal qui permet la vision de loin et de près.

Tunisie

Des secteurs confirment leur reprise, d'autres stagnent

Il est, toutefois, impératif de noter que l'investissement durant le mois de mars 2017 a atteint la valeur la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.