23 Janvier 2018

Afrique: CHAN - Congo / Burkina Faso

Photo: Pixabay
Ballon de football
interview

Qu'est-ce qui n'a pas marché ?

Le football n'a pas commencé par cette rencontre. Nous étions venus déterminés pour avoir le gain du match. En football, l'homme propose et Dieu dispose. Les enfants se sont battus. Ils n'ont pas eu la chance. Sinon par rapport à la physionomie du match, on avait la possibilité de scorer pendant la première partie.

Pourquoi avoir maintenu Roméo Boni sur le terrain alors qu'il était en manque d'efficacité ?

Peut-être que vous n'aviez pas suivi notre stage de préparation. Dans les matches de préparation, il a été l'homme-orchestre de notre équipe. Sinon, ce n'est pas par hasard qu'il s'est retrouvé dans notre équipe. Tout simplement aujourd'hui, c'était un jour sans pour lui.

En cas d'échec, allez-vous rendre le tablier ?

Celui qui pose la question fait partie des journalistes qui ont toujours été contre l'équipe nationale du Burkina Faso. Je le connais personnellement.

Ils ont toujours lutté contre notre équipe nationale. Même pendant les éliminatoires quand on devait partir au Ghana, ce sont les mêmes qui prédisaient notre élimination. Le football ne s'arrête pas à nous.

Ce n'est pas aujourd'hui qu'une équipe perd en phase finale. Nous estimons que ces jeunes sont toujours en apprentissage. Le football est ainsi fait. Ce n'est pas la fin du monde si l'on perd. Celui qui a posé la question, je l'ai classé.

Je n'ai pas de compte à lui rendre. Je suis un Burkinabè au service de son peuple. Ce n'est pas un individu qui va me demander ici si je dois rendre le tablier. Ce n'est pas lui qui m'a nommé. Je regrette monsieur, je vous connais.

N'avez-vous pas des regrets d'avoir laissé certains joueurs au pays ?

Je n'ai aucun regret. En tous les cas, l'équipe qui a joué ce soir a disputé de grands matches tant au niveau des éliminatoires qu'au niveau des matches de préparation.

Peut-on considérer que le Burkina Faso est éliminé ?

Je ne suis pas Dieu pour le savoir. Nous sommes venus pour compétir. Nous sommes des compétiteurs. Tant que la compétition n'est pas finie, nous nous battrons pour faire honneur à notre pays. Je ne suis pas pessimiste.

En savoir plus

CHAN 2018 - Les premières affiches des quarts de finale

On connait les premières combinaisons des quarts de finale du Total CHAN 2018. Ceci après les derniers… Plus »

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.