23 Janvier 2018

Sénégal: Cyber sécurité - Signature d'un mémorendum d'entente entre l'ADIE et Suricate

Le Sénégal s'est inscrit dans une dynamique de renforcement de l'environnement de la sécurité des systèmes d'informations et également d'appui à la modernisation et à l'amélioration continue de la qualité du service public. A cet effet, dans le cadre du Forum économique Sénégal Luxembourg, l'Agence De l'Informatique de l'Etat (ADIE) a signé, hier lundi, un Mémorandum d'entente avec la Société Suricate Solutions Sénégal Sarl, une filiale de Suricate Solution basée au Luxembourg.

Le Sénégal s'est engagé dans un processus irréversible de dématérialisation et de modernisation de son Administration. Cette digitalisation va de pair avec une sécurisation de toutes les données afin d'instaurer un climat de confiance numérique.

Dans cette dynamique et pour la mise en place d'un Centre Opérationnel de Supervision de Cyber Sécurité au sein de l'ADIE et une convention pour définir les conditions et modalités de mise en œuvre du POC (Proof Of Concept ou Preuve de concept), l'Agence De l'Informatique de l'Etat (ADIE) a signé un Mémorandum d'entente avec la Société Suricate Solutions Sénégal Sarl, une filiale de Suricate Solution basée au Luxembourg. C'était hier lundi, dans le cadre du Forum économique Sénégal Luxembourg, informe un communiqué de presse de l'ADIE.

Selon le directeur général de l'ADIE, Cheikh Bakhoum qui explique que Suricate est une entreprise luxembourgeoise spécialisée dans la cyber sécurité, «il s'agit pour nous de bénéficier de l'expertise de ce pays fortement réputé au niveau européen et mondial en matière de Cyber sécurité.

Ce sera l'occasion pour nous de lancer le premier CERT national (Centre d'alertes et de réactions aux attaques informatiques). La signature de ce protocole d'entente est une belle occasion d'accélérer ce processus qui est cher au président de la République Macky Sall».

A en croire la source, l'ADIE a également mis en place son infrastructure nationale de gestion des clés (IGCN), en définissant des processus opérationnels et de sécurité de l'information qui sont propres à cet environnement, ainsi que la documentation associée. Dans le cadre de la mise en œuvre de cette IGCN, l'ADIE est accompagnée par le GIE luxembourgeois INCERT.

A terme, la finalisation du projet aboutira à la conformité de l'IGCN aux règlements et normes les plus usuels dans le domaine notamment ETSI et IDAS en vue d'une reconnaissance internationale.

Ce nouveau statut confèrera à l'IGCN la compatibilité de ses services qualifiés avec les différents navigateurs et infrastructures dans le domaine. A cet effet, le Sénégal sera le deuxième pays africain à bénéficier de cette reconnaissance internationale, explique-t-on dans le document.

Et Cheikh Bakhoum d'ajouter: «nous travaillons avec le GIE luxembourgeois INCERT qui nous accompagne dans la mise en place de l'infrastructure nationale de gestion des clés (IGCN). L'IGCN nous permettra de délivrer des certificats à l'Administration et aussi d'accréditer des entreprises privées».

En effet, dans le cadre de son mandat, l'ADIE a la possibilité d'accréditer et de superviser toute infrastructure à clés publiques œuvrant sur le territoire sénégalais et souhaitant commercialiser des certificats électroniques et services à valeurs ajoutées aux citoyens et organisations privées.

Sénégal

Monnaie unique de la CEDEAO - La Task force se réunit à Accra ce mercredi

Les présidents ivoirien Alassane Ouattara, ghanéen Nana Akufo-Addo, nigérien Mahamadou Issoufou et… Plus »

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.