26 Janvier 2018

Maroc: Communiqué du Cabinet Royal

communiqué de presse

Casablanca — «Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, a présidé, ce vendredi au Palais Royal de Casablanca une séance de travail consacrée à l'examen de l'état d'avancement de la mise en œuvre par Masen des plans de développement des énergies renouvelables du Royaume, ainsi qu'à l'évaluation de leurs différentes phases de réalisation.

Cette séance de travail s'inscrit dans le cadre du suivi régulier par le Souverain des différentes phases de déploiement de la stratégie énergétique nationale et de celle des énergies renouvelables en particulier.

Lors de cette séance, le Président de Masen, Monsieur Mustapha Bakkoury a présenté le bilan des réalisations à fin 2017 ainsi que les différents projets programmés pour la période 2018-2020 devant permettre la concrétisation de l'objectif escompté de porter les capacités de production renouvelable à 42% à l'horizon 2020; étape intermédiaire pour atteindre le niveau fixé par Sa Majesté le Roi, que Dieu L'assiste, à 52% en 2030.

La présentation a porté également sur les mesures d'accélération de la mise en œuvre des démarches de mise en synergie des acteurs du dispositif institutionnel énergétique national après l'achèvement de la réforme du cadre législatif et réglementaire.

Sa Majesté le Roi s'est enquis des retombées socio-économiques positives du secteur notamment en matière d'investissement, de mise en place de formations qualifiantes, de création d'emplois, de transfert de technologie et de développement des zones d'implantation des projets d'énergies renouvelables.

Un point a été également consacré à la revue de l'avancement de mise en œuvre de la stratégie internationale de Masen et à son développement en Afrique en particulier.

Au terme de cette séance de travail, Le Souverain a donné ses Hautes instructions aux institutions de l'écosystème EnR marocain, à l'effet d'accélérer le déploiement de la stratégie nationale en la matière afin de consolider la position de leader du Royaume à l'échelle continentale et régionale et de faire des énergies renouvelables un véritable levier de la coopération Sud-Sud et un vecteur de développement des pays de l'Afrique Sub-Saharienne disposant d'un potentiel renouvelable avéré.

Ont pris part à cette séance de travail le Chef du gouvernement, M. Saad Eddine El Othmani, les Conseillers de SM le Roi, MM. Fouad Ali El Himma et Yassir Znagui, le ministre de l'Economie et des Finances, M. Mohamed Boussaid, le ministre de l'Energie, des Mines et du Développement durable, M. Aziz Rebbah, la directrice générale de l'Office national des Hydrocarbures et des Mines, Mme Amina Benkhadra, le Président du Directoire de l'Agence marocaine pour l'énergie durable (MASEN), M. Mustapha Bakkoury, et le directeur général par intérim de l'Office National de l'Electricité et de l'Eau Potable, M. Abderrahim El Hafidi ».

Maroc

Plus de 240.000 enfants exercent un travail en 2017

Un total de 247.000 enfants sur les 7 millions âgés de 7 à 17 ans au Maroc exerçaient un… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Maghreb Arabe Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.