29 Janvier 2018

Madagascar: Consommation - Douze mille boîtes de lait brûlées

Hors de danger. Les boîtes de lait infantile Picot sur les étalages des épiceries et des pharmacies peuvent désormais être consommées en toute sécurité.

« Celles qui ont présenté des risques d'empoisonnement ont été toutes retirées du marché. Et le producteur a interdit la commercialisation et l'exportation des lots concernés», affirme Valonirina Randrianarisoa, directeur de la prévention des fraudes et de la protection des consommateurs au sein du ministère du Commerce et de la consommation. Douze mille boîtes de lait infantile « contaminées» ont été brûlées par le ministère du Commerce et de la consommation, jeudi.

Le gouvernement français a décidé de suspendre la commercialisation et les exportations de quelques lots de produits de nutrition infantile, fabriqués par le groupe Lactalis, en raison d'un risque de contamination par des salmonelles, le 10 décembre 2017. Des cas de salmonellose chez des nourrissons ont été déclarés dans quelques pays comme la France, dont la présence de « salmonelle » dans ces produits a été annoncée comme «cause probable » de la contamination.

A Madagascar, aucun cas d'enfant contaminé n'a été déclaré, jusqu'à présent.

Madagascar

La dénonciation, nouvelle arme contre le vol de vanille

Dans le nord de Madagascar, en Sava, la région qui fournit 80% de la production mondiale de vanille, la tension… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express de Madagascar. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.