30 Janvier 2018

Somalie: Cartographie de la dévastation causée par la sécheresse

communiqué de presse

Au cours des 25 dernières années, la Somalie a été victime d'un cycle de sécheresses prolongées, dont le plus récent s'est produit en 2016 et 2017, alors que les pluies n'ont pas été suffisantes pendant trois saisons consécutives.

Malheureusement, les images de sécheresse du pays sont tellement familières qu'elles font rarement les gros titres des journaux. Mais la situation en Somalie est devenue désespérée.

La récente sécheresse a provoqué des pics de pénurie alimentaire, de malnutrition, de choléra et d'autres maladies; elle a également conduit les habitants des zones rurales à se réfugier dans les villes.

En 2017, les projections annonçaient un nombre de 1,2 million d'enfants souffrant de malnutrition aiguë. 80 000 enfants contraints d'arrêter de fréquenter l'école et 120 000 autres risquant d'abandonner.

"Les besoins en termes de sécurité alimentaire sont actuellement près du double de la moyenne quinquennale : environ 6,2 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire", a déclaré le 24 janvier le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Somalie Michael Keating devant le Conseil de sécurité. Etant donné les sécheresses récurrentes qui se produisent en Somalie, il est impératif de s'attaquer aux causes profondes de la fragilité du pays et de renforcer la résilience aux chocs, afin de prévenir de nouveaux flux de réfugiés et de nouveaux déplacements.

Afin d'identifier les causes de la sécheresse, évaluer son impact et ses dommages et élaborer une stratégie de rétablissement, le gouvernement fédéral de Somalie a demandé une évaluation des conséquences, des besoins liés à la sécheresse ainsi qu'un cadre de résilience et de redressement.

En réponse à cet appel, plus de 180 experts du gouvernement somalien et de partenaires internationaux ont recueilli, validé et analysé des données et élaboré des stratégies pour faciliter le redressement dans 18 secteurs et domaines intersectoriels.

Le processus a été dirigé par le Ministère de la planification, de l'investissement et du développement économique de Somalie, avec le soutien de l'équipe de pays des Nations Unies en Somalie, de la Banque mondiale et de l'Union européenne.

Lancé ce mois-ci, l'évaluation de l'impact et des besoins liés à la sécheresse estime les dommages liés à la sécheresse à 1,02 milliard de dollars et les pertes à 2,23 milliards de dollars, portant le coûts des dommages totaux liés à la sécheresse à 3,25 milliards de dollars. Le cadre de rétablissement et de résilience estime le coût des besoins de recouvrement totaux à 1,77 milliard de dollars.

La sécheresse a eu des effets particulièrement dévastateurs sur la production alimentaire dans le sud de la Somalie.

La production de céréales a chuté de 45% : elle se situe maintenant au plus bas niveau enregistré depuis 1988. Le bétail - qui compte pour 17% de la production économique du pays - a également été durement touché. La taille des troupeaux a diminué jusqu'à 60%.

Les partenaires internationaux pour le développement ont lancé un plan de réponse humanitaire en 2017 pour protéger les populations les plus vulnérables et sauver des vies.

Compte tenu des effets durables de la sécheresse et de l'insécurité alimentaire persistante, les besoins humanitaires devraient dépasser les 1,4 milliard de dollars pour le plan d'aide humanitaire de 2018.

ONU Environnement a travaillé en collaboration avec les partenaires d'exécution afin de les aider à optimiser les effets apportés par les données collectées pour l'évaluation des conséquences et des besoins liés à la sécheresse. En utilisant la plate-forme MapX géospatiale d'ONU Environnement, les partenaires ont pu regrouper toutes les données collectées sur une seule page.

Cela permet aux décideurs d'accéder à un pool commun d'informations, d'y ajouter des données dès qu'elles sont disponibles et de prendre des décisions fondées sur des données d'observation.

En utilisant les données de l'évaluation comme point de référence, les résultats des interventions prévues dans le cadre de rétablissement et de résilience peut être suivi au fur et à mesure.

Pour contribuer à diffuser les messages clés de l'évaluation et du soutien, MapX a élaboré une carte narrative qui intègre les résultats clés aux ensembles de données sous-jacentes, aux photographies et aux récits provenant du terrain.

En savoir plus au sujet de notre travail sur la dimension environnementale des catastrophes et conflits.

Somalie

La tension reste vive entre le Somaliland et le Puntland

La tension reste vive entre le Somaliland, territoire qui s'est autoproclamé indépendant en 1991, et le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 United Nations Environment Program. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.