31 Janvier 2018

Sénégal: Participation au Mondial Russie 2018 - Les «lions» se bousculent à tous les étages

La dernière ligne droite qui mène à la Coupe du monde Russie 2018 a encore suscité un intérêt croissant pour le maillot de l'équipe du Sénégal du football.

Si les joueurs ayant pris part aux qualifications du Sénégal s'emploient à maintenir leur performance ou encore à rebondir dans un autre club pour trouver un meilleur temps de jeu ; d'autres affichent leur volonté à rejoindre la tanière.

De véritables appels du pied au sélectionneur national, Aliou Cissé, afin de s'accrocher au bon wagon qui mène au Mondial russe.

La qualification du Sénégal en Coupe du monde a réveillé les envies chez les footballeurs disséminés dans les différents championnats étrangers. Personne ne voudra se faire conter la grande messe du football qui arrive grands pas (14 juin -15 juillet 2018).

A côté des habitués ayant pris part aux matchs de qualification et qui chercheront à ferrer leur place, on se bat à tous les étages pour figurer sur la liste finale d'Aliou Cissé. Si ce n'est tout simplement les appels du pieds successifs distillés quotidiennement.

QUAND DEMBA BA ET PAPISS DEMBA CISSE ENTRETIENNENT LA FLAMME

La dernière en date reste sans conteste celui des attaquants Papis Demba Cissé et Demba Ba qui, après avoir disparu des radars européens pour se retrouver en Chine se sont signalés par leurs déclarations.

Depuis le Championnat chinois qu'il a rejoint depuis quelques saisons, Papiss Demba Ciss a de nouveau affiché ses envies d'arborer les couleurs nationales au Mondial russe.

L'ancien buteur des Lions n'a pas manqué de préciser sa pensée à travers les colonnes du journal Stades, en déclarant n'avoir jamais écrit pour annoncer sa retraite internationale.

«Je n'ai pas écrit une lettre pour annoncer ma retraite internationale. Si un jour le fax tombe, je suis prêt à venir. C'est mon Sénégal et je suis footballeur. Mais pour que ce fax tombe, c'est à moi de faire tout mon possible en club. Si j'ai la chance d'être appelé, je vais revenir.

Si je ne suis pas appelé, je vais continuer à travailler. Je ne vais pas me prendre la tête parce que je ne suis pas appelé», indiquait le joueur.

Il ne perd toutefois pas de vue que jouer dans un pays comme la Chine ne doit pas être un obstacle si on en juge les prestations de joueurs comme Obi Mikel et autres Gervinho qui continuent, à travers leurs performances en club, d'être appelés avec les sélections nigériane et ivoirienne.

Cette ambition de retrouver le front d'attaque de l'équipe du Sénégal a été la même chez son ancien compére Demba Ba qui n'était plus appparu en sélection depuis 2015.

L'attaquant de Shanghai Shenhua (D1 chinoise), qui s'est vu éloigner des terrains après une grave blessure, pense que son retour en Europe au cours de ce mercato, pourra tout simplement lui rouvrir les portes de la sélection.

Dans le secteur de l'attaque des Lions, les deux buteurs, mettront sans doute dans la balance leur absence lors des éliminatoires de la Coupe du monde et qui pourraient ne pas jouer à leur faveur. Surtout que dans ce secteur, la concurrence ne manque pas.

PLUS DE TEMPS DE JEU POUR CONVAINCRE

Le retour de Diafra Sakho en France est aussi motivé par la volonté de convaincre le sélectionneur Aliou Cissé. L'attaquant des Lions qui a quitté West Ham au cours de cet mercato pour Rennes, espère rien d'autres que de retrouver du temps jeu et de convaincre qu'il a bien sa place chez les Lions après avoir été l'un des artisans de la qualification avant terme des Lions au Mondial 2018.

La bonne forme affichée en attaque par Mame Biram Diouf avec Stoke City (Premier League) et celle Moussa Konaté avec Amiens (Ligue 1) est aussi un indicateur de la bataille qui attend les joueurs dans tous les étages de la sélection.

A côté d'Idrissa Gana Guéye, de Cheikhou Kouyaté qui font figures de titulaires indiscutables au milieu de terrain, le choix de Cheikh Ndoye de retourner en France, celui déjà acté de Pape Alioune Ndiaye, qui devient nouveau sociétaire de Stoke City, le très proche départ de Henri Saivet en Turquie, ou encore les envies de Younousse Sankharé de quitter les Girondins de Bordeaux participent sans doute à cette volonté de trouver tous, une place indiscutable dans l'entrejeu des Lions ou pour le moins dans la liste finale d'Aliou Cissé.

En défense, le sélectionneur doit trancher entre une floppée de joueurs. Si les Bordelais Youssouf Sabaly, Moussa Wague, Adama Mbengue, Lamine Gassama ont encore besoin de briller pour garder leur chance de prendre le bon wagon qui mène en Russie, d'autres candidats se bousculent au portillon.

Le dernier appel en candidature est certainement le défenseur Armand Traoré dont la dernière sélection remonte en 2012 sous l'ère Amara Traoré.

Le défenseur de Nottingham Forest (Championship anglais) est cité comme un potentiel concurrent à ce poste.

Surtout après la blessure contractée par l'arrière gauche de Valenciennes (Ligue1) et des Lions, Saliou Ciss, absent des pelouses jusqu'au 23 mars. Issa Cissokho, qui a disputé les éliminatoires de la Can 2012, ne cache pas non plus ses envies de disputer la Coupe du monde avec le Sénégal, convoite aussi le poste.

Dans une sortie accordée à nos confrères au site Ouest France, le latéral international, tous ses pairs footballeurs, voit le temps de jeu en club comme un baromètre qui devrait faciliter un probable réintégration en sélection.

Le mercato hivernal aura également ravivé la flamme de Lamine Sané longtemps pillier de la défense des Lions en tant que capitaine. Mais les difficultés en club et les blessures répétées avaient fini de le contraindre à une absence de deux ans.

Après avoir retrouvé une certaine stabilité depuis son transfert au Werber de Brême, le frangin de Salif Sané s'est dit apte à retrouver sa place.

Et en choisissant de retourner en France, il espérait convaincre le sélectionneur et enfin s'accrocher dans le bon wagon de Russie 2018. Hélas, son transfert a échoué. Le club lorrain n'est pas tombé d'accord avec le Werder de Breme. Et le joueur aurait même pris l'avion pour retourner en Allemagne.

Quant à l'autre défenseur, Papy Djilobodji, il a réussi à avoir une certaine régularité depuis son retour en France. Il compte avec son nouveau club de Dijon taper à l'œil d'Aliou Cissé pour regagner sa place dans la défense des Lions.

Sénégal

Procès de Khalifa Sall - La défense sur le terrain politique

Au Sénégal, les plaidoiries de la défense entrent dans leur deuxième jour dans le… Plus »

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.