1 Février 2018

Sénégal: Dette due aux concessionnaires du nettoiement - Macky demande un audit technique et financier du dispositif de gestion des déchets

Le Chef de l'Etat demande un audit technique et financier du dispositif de gestion des déchets. Une mesure prise après la récente grève des concessionnaires du nettoiement qui réclamaient à l'Etat 7 milliards de dette. L'annonce de la requête de Macky Sall est contenue dans le communiqué du conseil des ministres dont une copie est parvenue à la rédaction hier, mercredi 31 janvier.

Abordant la question relative à la gestion des déchets, le président de la République, Macky Sall, a demandé au Premier ministre, de «diligenter, sans délai, au niveau national et dans l'agglomération de Dakar en particulier, un audit technique et financier du dispositif de gestion des déchets solides urbains.

Cet audit évaluera l'efficacité et l'efficience de toutes les ressources humaines et financières spécialement mobilisées, par l'Etat, pour assurer le nettoiement systématique et le ramassage adéquat des ordures dans la capitale, informe le communiqué du conseil des ministres ».

Mieux, selon la source, Macky Sall a «donné l'ordre d'accélérer la modernisation de la décharge de Mbeubeuss et à encadrer l'ouverture de décharges contrôlées dans les communes».

Par ailleurs, selon toujours le communiqué, le chef de l'Etat «demande au gouvernement d'engager avec tous les acteurs impliqués dans la gestion des ordures, un processus de concertations en vue de la mise en œuvre consensuelle d'une stratégie nationale de gestion intégrée et durable des déchets solides urbains».

Enfin, le Chef de l'Etat a «exhorté le gouvernement à intensifier le programme national d'amélioration du cadre de vie avec l'installation de mobiliers urbains adaptés, ainsi que l'aménagement et la réhabilitation, sur l'ensemble du territoire national, de places publiques, d'espaces verts et des sites indispensables à la promotion d'une qualité de vie meilleure dans nos localités ».

Abordant la dynamique de rénovation de la fonction publique locale, le Président de la République «engage le Gouvernement à renforcer en permanence les capacités des agents en service dans les collectivités territoriales, en vue d'améliorer la qualité du service public rendu aux usagers et de mieux conduire les programmes et projets de développement territorial dans le cadre des compétences transférées », lit-on dans le document.

Revenant sur le meurtre du jeune pêcheur, Fallou Sall par les gardes côtes maures, Macky Sall a «demandé au gouvernement d'amplifier les efforts de modernisation du secteur de la pêche ainsi que le respect des prescriptions relatives l'immatriculation des pirogues et à la sécurisation de l'exercice de leurs activités dans les zones nationales et internationales de pêche réglementées».

En outre, selon le communiqué du conseil des ministres, le chef de l'Etat «s'est félicité de la relance de la création du haut conseil des collectivités locales ».

Sénégal

Procès de Khalifa Sall - La défense sur le terrain politique

Au Sénégal, les plaidoiries de la défense entrent dans leur deuxième jour dans le… Plus »

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.