1 Février 2018

Libye: Les inscriptions sur les listes électorales au pays prorogées jusqu'au 15 février

Tripoli, Libye — Le président de la Haute commission électorale nationale en Libye (Hnec), Imed al-Sayeh, a annoncé, jeudi, la prolongation de la période d'enregistrement sur le registre électoral en Libye jusqu'au 15 février et le début des inscriptions des électeurs à l'étranger le 6 février 2018.

Au cours d'une conférence de presse, M. al-Sayeh a ajouté: "Nous apprécions les préoccupations de tous les Libyens sur l'intégrité de l'inscription des électeurs sur le registre électoral", soulignant que "l'atteinte au registre des électeurs est une atteinte aux espoirs des Libyens et leurs aspirations dans la construction d'une base d'Etat démocratique, de justice et d'égalité. Nous ne serons pas en aucune façon sur le côté de ces agresseurs".

"Le système d'enregistrement des électeurs est conçu selon les dernières technologies dans le domaine des logiciels de protection, ce qui empêche toute tentative de pénétrer, perturber ou provoquer un changement dans les données des électeurs", a-t-il souligné.

Il a ajouté l'existence "d'un contrôle du processus d'inscription des électeurs au niveau international par des experts et des conseillers des Nations unies qui suivent de près toutes les mesures techniques prises par les cadres libyens spécialisés dans ce domaine".

Il a poursuivi: "Le registre des électeurs en cours est un dossier préliminaire qui sera publié après un recours devant les tribunaux compétents avant l'enregistrement final qui est utilisé dans le processus de vote", a-t-il dit, précisant que "pour prévenir toute ce qui peut affecter le registre des électeurs le jour du scrutin, le Conseil des commissaires de la Hnec a décidé de vérifier la preuve du processus de participation personnelle de l'électeur le jour du scrutin par l'utilisation de la "technologie des empreintes digitales", de sorte que toute tentative visant à violer la volonté des Libyens soit coupée.

L'organisation d'élections générales figure dans le plan de règlement de crise proposé par le représentant du secrétaire général de l'Onu et chef de la Mission d'appui des Nations unies en Libye (Unsmil), Ghassan Salamé, en septembre dernier portant sur trois étapes s'étalant sur une années comprenant la révision de l'Accord politique, la tenue d'une conférence inclusive et l'adoption d'une constitution.

Libye

Vers une nouvelle bataille autour des champs pétroliers?

Beaucoup en Libye considèrent que l'offensive des milices qui vise le croissant pétrolier depuis jeudi… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Infos Plus Gabon. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.