2 Février 2018

Madagascar: Nutrition communautaire - Formation en communication interpersonnelle pour les ACN

Renforcement de capacités pour 577 agents communautaires de nutrition de la région Analamanga, en les initiant à la communication.

Les agents communautaires de nutrition (ACN) d'Ankazobe ont déjà achevé la leur : trois jours de formation en communication interpersonnelle qui leur permettront, d'une part, de recueillir de nouveaux acquis afin de mieux pratiquer la communication pour le changement de comportement et d'autre part, d'améliorer la transmission des messages et la négociation auprès de la population, en particulier, les mères fréquentant les sites communautaires en matière de nutrition, d'hygiène et de santé.

« Cette nouvelle approche nous permettra de mieux appréhender les problématiques de la malnutrition et ainsi de mieux offrir des réponses plus en adéquation avec la réalité de chaque ménage », confie Raharilalaharinivo Holiarisoa, agent communautaire dans le district d'Ankazobe, à l'issue de la formation des 40 ACN du même district.

Qualité de service. L'office régional de nutrition Analamanga (ORN) dispose de 577 sites communautaires gérés par autant d'ACN répartis dans les 146 communes des 8 districts de la région Analamanga. La formation, destinée aux ACN et des animateurs, est appelée à s'étendre vers l'ensemble des agents communautaires de nutrition et animateurs de la région.

« A terme, tous les ACN et tous les animateurs de la région Analamanga bénéficieront de cette formation », confirme Samuel Christophe Andrianarivo, chargé de programme de nutrition communautaire auprès de l'ORN Analamanga. Ainsi, après la formation des ACN du district d'Ankazobe, l'équipe de formateurs de l'ORN Analamanga mettra le cap sur Anjozorobe et Andramasina.

L'ORN en tant qu'organisme de coordination envisage d'améliorer la qualité de service offert dans les sites communautaires d'une part, et d'inciter les partenaires pour une meilleure synergie d'action multisectorielle d'autre part.

PNAN III. « Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan National d'Action pour la Nutrition (PNAN III), les stratégies de réduction de la malnutrition sont focalisées sur l'amélioration de la situation,l'état nutritionnel des communautés villageoises ainsi que le changement des mauvaises habitudes alimentaires des individus et de la communauté pour assurer le bien-être de la famille, afin d'assurer un capital humain pour un développement social et économique durable », explique alors l'Office national de nutrition.

« Ainsi les mères de famille auront la capacité et le pouvoir de fournir une alimentation adéquate à leurs enfants et pratiquer l'allaitement maternel optimal qui sont des interventions peu coûteuses mais très efficaces », conclut Samuel Christophe Andrianarivo.

Madagascar

Travaux publics et infrastructures - Les financements de la BAD continuent

La Banque Africaine de Développement (BAD) ne s'immisce pas dans les affaires politiques internes de Madagascar.… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.