3 Février 2018

Ghana: Fuite des produits agricoles ivoiriens vers le Ghana - Des mesures arrêtées pour stopper le fléau dévoilées

Le récent séjour du chef de l'État ivoirien au Ghana aura un impact sur la fuite des produits agricoles ivoiriens vers ce pays limitrophe.

Au terme de la cérémonie de présentation du bilan 2017 de son département ministériel, le vendredi 2 février 2018, Mamadou Sangafowa Coulibaly est revenu sur l'accord signé entre la Côte d'Ivoire et le Ghana : » Les chefs d'État ivoirien et ghanéen ont eu à signer un accord stratégique et le volet lié au secteur agricole occupe une place importante dans cet accord de partenariat stratégique, notamment au niveau du cacao et aussi de l'anacarde. Nous avons convenu d'harmoniser nos politiques de commercialisation, de manière à freiner la fuite du cacao dans un sens comme dans l'autre.

C'est vrai, cette année le cacao ivoirien part au Ghana, c'est vrai aussi que l'année précédente, c'est le cacao ghanéen qui venait en Côte d'Ivoire. Cela dépend des prix qui sont fixés de part et d'autre. Quand nous aurons désormais une politique harmonisée, nous aurons des prix aux producteurs qui vont s'avoisiner et ce phénomène va prendre fin ». Face à l'ensemble de ses collaborateurs, le ministre de l'Agriculture et du Développement rural a annoncé la mise en place, cette année, de l'Interprofession de la filière hévéa et palmier à huile : » Nous attendons que les structures qui doivent faire partie du conseil d'administration désignent leurs représentants.

La loi a déjà été adoptée par l'Assemblée nationale et promulguée par le Président de la République. Nous pensons que dans les trois mois à venir, nous devons mettre en place cette structure ». Parlant du SARA 2017, Sangafowa Coulibaly a noté que ce salon « a dépassé tous les acquis » des précédentes éditions : « Le SARA 2017 a dépassé tous les acquis avec la signature de 5 conventions pour un montant de 140 milliards de FCFA et la mobilisation de 1. 665 milliards de FCFA auprès des partenaires financiers de la Côte d'Ivoire ».

La médaille de Commandeur à Anne Ouloto et au DG Yves Koné

La cérémonie a été marquée, le vendredi 2 février 2018 par la décoration du ministre Anne Désirée Ouloto, qui a été élevée à la dignité de Commandeur dans l'Ordre du mérite agricole au même titre que Brahima Yves Koné, directeur général du Conseil du café et du cacao. La ministre de l'Environnement, de la Salubrité et du Développement durable s'est réjouie de cette décoration, à l'issue de la cérémonie qui s'est déroulée à la Caistab, à Abidjan-Plateau : » C'est un honneur fait à ma famille. Je suis issue d'une famille agricole, mes grands-parents ont été de grands exploitants de cacao, mon frère aîné est un exploitant d'hévéaculture, mon père à ses moments de repos est également exploitant agricole et je suis convaincue que moi-même, je finirai mes jours comme exploitante agricole. C'est une fierté de se sentir Ivoirien. La Côte d'Ivoire a une économie qui repose sur l'agriculture. Nous avons un environnement propice à l'agriculture et qui fera de nous un pays émergent. Je suis donc très heureuse et fière de contribuer à cette dynamique nationale, celle de faire de la Côte d'Ivoire un pays émergent, un pays agricole fort ».

Ghana

CEDEAO - 4 chefs d'Etat bientôt à Accra pour "accélérer" la monnaie unique

Quatre chefs d'Etat ouest-africains se retrouveront mercredi, à Accra, au Ghana, pour adopter une nouvelle… Plus »

Copyright © 2018 L'Intelligent d'Abidjan. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.