5 Février 2018

Kenya: Deux des quatre chaînes suspendues émettent à nouveau

Au Kenya, deux chaînes de télévision viennent d'émettre à nouveau. KTN et NTV avaient vu leur signal coupé, il y a une semaine, alors qu'elles souhaitaient diffuser en direct la prestation de serment de l'opposant Raïla Odinga.

Deux autres médias, également coupés, Citizen TV et Inooro TV, n'ont toutefois pas repris leurs programmes, malgré des décisions de justice.

Pour Linus Kaikai, cette coupure des médias est une décision sans précédent. Selon le manager général de NTV, les journalistes n'ont rien à se reprocher. « Couvrir la prestation de serment est une décision éditoriale qui ne regarde pas le gouvernement », a-t-il souligné.

Officiellement, le ministre de l'Intérieur a déclaré que ces médias resteraient coupés, le temps des investigations.

Selon Fred Matiangi, certains journalistes seraient « complices de la Nasa » dans l'organisation d'une cérémonie jugée illégale. De plus, la diffusion, en direct, de la prestation de serment aurait entraîné « un massacre aux proportions catastrophiques », a-t-il ajouté.

Mais pour Linus Kaikai, le pouvoir agit « en dehors de la loi et demande le respect de la constitution uniquement quand ça l'arrange ».

Les autorités kenyanes ont suscité un tollé au sein de la société civile, entraînant les protestations des chancelleries occidentales.

Avocats et activistes des droits de l'homme ont porté l'affaire en justice. Les juges ont même ordonné, par deux fois, qu'on laisse les médias émettre. Il a fallu plusieurs jours au gouvernement pour commencer à se plier à l'injonction des magistrats.

Pour Linus Kaikai, cette censure rappelle les heures sombres du Kenya, du temps de la dictature, du parti unique et des lois justifiant la répression des journalistes.

Kenya

Le pays s'apprête à devenir un exportateur de pétrole

A partir du 3 juin, du pétrole sera extrait du sous-sol du Turkana, dans le nord du Kenya, et transporté… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.