5 Février 2018

Libye: Une filière de trafic d'êtres humains entre le Pakistan et la Libye dévoilée

Photo: Deutsche Welle
Trafic d'êtres humains

La disparition de près de 90 migrants au large de la côte libyenne, vendredi 2 février, a mis en lumière l'existence d'une filière de trafic d'êtres humains entre le Pakistan et la Libye.

En 2017, 3 138 Pakistanais sont arrivés en Italie, après avoir traversé la Méditerranée, en provenance de la côte libyenne. Selon l'Organisation internationale pour les migrants (OIM), ce nombre tend à s'amplifier. En janvier 2017, ils étaient 9 et en janvier 2018, ils étaient 240.

Si les migrants d'Afrique subsaharienne traversent le désert pour arriver en Libye, avant d'atteindre l'Europe par la mer, d'autres candidats arrivent en Libye, en toute légalité, mais tombent, eux aussi, entre les mains de trafiquants.

Il s'agit de Pakistanais qui arrivent en Libye en passant par des bureaux d'offre d'emplois qui servent de couverture à ce trafic. C'était le cas des 16 Pakistanais parmi les 90 migrants qui ont trouvé la mort sur le bateau, vendredi dernier, qui était parti de la ville libyenne de Zawiya.

Ces bureaux d'offre d'emplois - qui existent dans le pays d'origine mais aussi en Libye - octroient, à ces migrants, des visas et des papiers pour un travail fictif à Tripoli.

Suite au dernier naufrage, les autorités pakistanaises ont annoncé l'arrestation de quatre de leurs ressortissants, en rapport avec ce trafic, alors que certains employés dans des ambassades libyennes, en Asie, sont aussi impliqués dans ce genre de trafic. Selon la presse pakistanaise, ils facilitent l'obtention de papiers à des centaines de Pakistanais.

« Nous avons remarqué une multiplication de demandes de création de ces bureaux d'emplois, ce qui a attiré notre attention mais l'implication de certains diplomates libyens dans cette affaire a stoppé nos investigations », a déclaré un responsable sécuritaire libyen.

Ces bureaux qui prétendent obtenir du travail aux migrants pakistanais jouent un le rôle de médiateur pour soutirer de l'argent aux parents de ces migrants quand ces derniers tombent dans les mains de trafiquants et de milices.

Libye

Jammel bat Ahly Tripoli

Dans l'autre match de la journée, le club organisateur l'a emporté face à la formation… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.