5 Février 2018

Egypte: Réunion entre les ministres des Affaires étrangères et les chefs des renseignements égyptien et soudanais jeudi au Caire

Le Caire, Égypte — La capitale égyptienne, Le Caire, accueille, jeudi prochain, une réunion quadripartite des ministres des Affaires étrangères et des chefs des services de renseignements généraux de l'Egypte et du Soudan pour examiner les relations bilatérales entre les deux pays et pour coordonner sur plusieurs questions régionales d'intérêt commun, a annoncé dimanche le porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères, Ahmed Abou Zeid.

La réunion se tient à la suite des instructions données par les deux présidents, Abdel Fattah Al-Sissi et Omar el-Béchir, à l'issue de leur rencontre en marge du dernier Sommet de l'Union africaine, tenu à Addis-Abeba, en Ethiopie, a précisé M. Abou Zeid, indiquant que lors de cette rencontre, les deux chefs d'Etat avaient convenu de la création d'un mécanisme de consultations quadripartite regroupant les deux ministres et les deux chefs des renseignements généraux dans les deux pays.

Ce mécanisme vise à renforcer la solidarité et la coopération dans le cadre des relations stratégiques qui lient les deux pays et à traiter tous les dossiers et questions liés aux relations bilatérales dans les différents domaines, afin de lever tous les obstacles qui pourraient causer des blocages au bon fonctionnement de ces relations, dans un climat de fraternité, de solidarité et d'unité, pour faire face aux défis, a encore précisé M. Abou Zeid.

La réunion du Caire concerne des entretiens bilatéraux au niveau ministériel et au niveau des deux chefs de renseignements généraux, suivis d'entretiens quadripartites qui seront sanctionnés par une conférence de presse, a-t-il ajouté.

Les relations entre les deux pays sont restées tendues depuis des années, marquées par des accusations mutuelles et des campagnes médiatiques sur fond de différend sur plusieurs dossiers dont le triangle frontalier de Halayeb, objet de litige, depuis de longues années entre l'Égypte et le Soudan. Chacun des deux pays revendique la souveraineté sur ce triangle.

Le dossier du barrage éthiopien,"La Renaissance", est un autre dossier de litige entre Le Caire et Khartoum, l'Égypte accusant le Soudan de s'aligner sur la position de l'Éthiopie au détriment de ses intérêts en termes de quantités d'eau du fleuve Nil.

De son côté, le Soudan accuse l'Égypte de soutenir les rebelles du Darfour, accusation réfutée catégoriquement par Le Caire.

Le président égyptien a affirmé, en réponse aux déclarations de son homologue soudanais, que son pays respectait son engagement de ne jamais intervenir dans les affaires intérieures des autres.

Les journaux égyptiens ont violemment attaqué Khartoum lors de la visite du président turc, Recep Tayeb Erdogan, au Soudan, qui avait concédé l'île de "Sawakine", située en Mer rouge, à Ankara pour une période déterminée, affirmant que "Khartoum a ouvert ses ports pour le transport des terroristes vers l'Egypte".

Khartoum avait rappelé son ambassadeur pour consultations sans avancer de raisons. En réaction, Le Caire a affirmé "évaluer la situation pour prendre une décision similaire".

Un Sommet tripartite a réuni en marge du Sommet de l'Union africaine, les présidents soudanais, égyptien et le Premier ministre éthiopien, rappelle-t-on.

Ce Sommet a atténué l'état de "congestion" des relations entre l'Égypte, l'Éthiopie et le Soudan, le président al-Sissi ayant souligné à l'issue de la rencontre les "bonnes relations et l'excellente coopération entre les trois pays", martelant "nous parlons d'une même voix et comme un seul Etat".

Egypte

La présence du footballeur Aboutrika sur liste noire fait polémique

Un match féroce est en train de se jouer sur les réseaux sociaux en Égypte. Il oppose les… Plus »

Copyright © 2018 Infos Plus Gabon. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.