6 Février 2018

Congo-Brazzaville: Plaidoyer à Brazzaville pour une grande lutte contre le commerce illicite des espèces sauvages

Brazzaville, Congo — La population d'éléphants dans la zone du bassin du Congo a baissé considérablement au cours des dix dernières années, passant de 1.500.000 à seulement quelques centaines actuellement, a révélé le directeur exécutif de l'équipe spéciale de l'Accord de Lusaka, Bonaventure Bayi, au cours de l'atelier de formation sur l'exploitation illégale et le commerce illicite des espèces sauvages en Afrique, ouvert lundi à Brazzaville, la capitale congolaise.

"Si on ne prend pas des mesures efficaces, il serait possible que d'ici une dizaine d'années l'espèce éléphant disparaisse de nos forêts, une espèce combien importante pour la survie des écosystèmes forestiers", a averti M. Bayi.

"Le bassin du Congo, qui constitue une zone de prédilection pour tous les criminels de flore et de faune sauvages, et qui est aussi la seule zone reconnue au niveau mondial, nécessite la mise en œuvre des mécanismes de protection des écosystèmes forestiers", a-t-il souligné.

"Nous devons prendre des dispositions spécifiques pour préserver les écosystèmes forestiers du bassin du Congo, afin d'éviter le déséquilibre écologique du monde" , a-t-il estimé.

La ministre congolaise de l'Economie forestière, Rosalie Matondo, a abondé dans le même sens, en soulignant que "le trafic des espèces de faune et de flore sauvages est devenu la quatrième menace universelle après le terrorisme, le trafic des stupéfiants et des êtres humains et menace dangereusement la paix, la sécurité et l'intégrité des Etats".

L'objectif de l'atelier de Brazzaville, qui s'achève le 10 févier prochain, est d'appuyer les efforts des Etats dans la lutte contre les réseaux de commerce illicite des ressources fauniques et floristiques et des animaux, apporter plus de compétences et de connaissances aux enquêteurs, et aussi leur donner la capacité d'avoir les techniques qui leur permettront de contrer les mécanismes sophistiqués des réseaux criminels.

Congo-Brazzaville

Face au manque d'électricité, les Brazzavillois se tournent vers les ciné-foot

Les matches de la coupe du monde qui se jouent depuis le 14 juin en Russie ne sont pas suivis par certains Congolais… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Infos Plus Gabon. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.