7 Février 2018

Cameroun: Développement - L'ADENI lance la révolution à Nitoukou

A travers le monde plusieurs ressortissants de la tribu « Banen » du Cameroun devront désormais être connecté sur les réalités inhérentes à leur développement et à leur tribu.

Comme début de processus et d'après l'Association à but non lucratif appelé Association pour le Développement de l'Arrondissement de Nitoukou (ADENI), il sera désormais question d'unir tous les fils, filles et forces vives de l'arrondissement à travers des outils innovants. Pour cela, elle (ADENI) annonce la mise en service d'un logiciel d'apprentissage de la langue Banen en 100 heures. Un didacticiel déjà disponible.

A part cela et pour marquer sa volonté de faire participer tous les enfants Banen du monde, l'ADENI offrira plusieurs dons en ordinateurs résultats d'un appel à contribution qui verra plus de 100 personnes offrir divers dons remis à plusieurs établissements scolaires de l'arrondissement et à plusieurs autorités administratives.

D'après la présentation du président de l'ADENI M. Bernard BEYOKOL qui montrera les retombées de la récolte à la population à savoir 58 micro-ordinateurs équipés et offerts aux différents établissements, aux dirigeants et à l'autorité administrative, l'on notera désormais que ces dons appartiennent à l'Etat et non aux individus actuellement en poste.

Pour ce qui est du Lycée classique de Nitoukou, 14 micro-ordinateurs complètement équipés de système d'exploitation et de logiciel didactique y compris un pack de 8 versions récentes de l'application « ENCARTA » (une encyclopédie) pour l'épanouissement intellectuel des élèves avec en prime un groupe électrogène pour permettre à ¼ d'entre eux de fonctionner sans électricité ont été offerts. Exactement la même chose sera octroyé au Lycée technique de Nitoukou et au CES de Nikoung.

Pour les autres à savoir le Centre multifonctionnel de promotion des Jeunes de Nitoukou, la délégation départementale des enseignements secondaires, celle des arts et de la culture, l'inspection primaire, etc. un ordinateur avec pour certains une imprimante couleur seront donnés.

Afin de joindre l'utile à l'agréable en alliant santé et éducation, le président Bernard BEYOKOL ajoutera que l'ADENI a également pensé à offrir au Centre de santé intégré de Nitoukou un don de médicaments de première nécessité. L'Elite, tout en souhaitant que ce centre de santé soit bientôt érigé en Centre Médical d'Arrondissement avec l'affectation d'un Médecin pour prodiguer des soins à la population, en a appelé à un sacrifice que devra désormais consentir le Médecin chef de l'hôpital de district de Ndikinikimeki en se rendant à Nitoukou au minimum une fois par mois pour les consultations prénatales lui étant un gynécologue.

Réactions

M. Bernard BEYOKOL, président de l'ADENI (Association pour le Développement de l'Arrondissement de Nitoukou

Que peut-on comprendre de cette initiative ?

L'ADENI a une vision stratégique et partant de cette vision qui veut que Nitoukou devienne un véritable paradis sur terre. C'est-à-dire qu'avec la cohésion de tout le monde, avec la culture qui entre dans le sang de tout le monde, avec l'éducation qui va être donnée à tout le monde, nous avons souhaité que pour atteindre ce niveau de cohésion d'abord à partir de Nitoukou et d'un ensemble de villages, la stratégie mise en place doit être bonne.

Combien aura couté ce don ?

Je vous ai parlé de culture et dans celle-ci lorsque vous partez à une fête pour voir un des vôtres qui célèbre un évènement heureux vous achetez une grosse chèvre et vous ne lui dites pas le montant de la dépense.

La presse a besoin d'un montant ?

Nous répondons tout simplement que cela a d"abord couté notre cœur, ensuite de l'argent qui est évalué en millions.

M. Justin Mvondo, Préfet du Mbam et Inoubou

Que peut-on retenir de cette initiative ?

C'est une action salutaire à sa juste valeur. L'élite est responsable et a des contraintes familiales et personnelles mais les voir se déployer dans l'intérêt de la collectivité cela ne pet qu'être apprécié. Je dois leur tirer un coup de chapeau et demander de continuer dans ce sens surtout qu'elle (élite) a touché les domaines sensibles comme la santé et l'éducation avec des kits informatiques.

Avec la promesse du Chef de l'Etat de faire devenir le Cameroun un pays émergent à l'horizon 2035, cette action de l'Elite voit juste. Elle n'attend pas 2035 mais commence ici à Nitoukou.

Je demande à tous ceux qui ont perçu que ces dons rentrent désormais dans le patrimoine de l'Etat et nous veillerons à ce que cela servent l'intérêt général.

Bénéficiaires Nombre

Lycée Classique de Nitoukou 14

Lycée Technique de Nitoukou 14

CES de NIKOUNG 14

Délégation Départementale des Enseignements Secondaires 01

Médecin Chef Hôpital de district de Ndikinikimeki 01

Centre multifonctionnel de promotion des jeunes (CMPJ) de Nitoukou 01

Délégation départementale des Arts et de la Culture 01

Inspection primaire de Nitoukou 01

Préfecture du Mbam et Inoubou 01

Sous-préfecture de Nitoukou 01

Brigade de Gendarmerie de Nitoukou 01

Dispensaire de NIKOUNG 01

Cameroun

Dr Siméon Kuissu - « Il faut savoir que la guerre au Cameroun occidentale est réelle et constante »

Installé depuis quelques années au Cameroun où il est médecin, Spécialiste des… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.