7 Février 2018

Mali: Loi de Finances 2018 - Des prévisions de recettes à plus 1957 milliards FCFA

Votée par les députés le samedi 23 décembre 2017, la loi de Finances 2018 porte un budget-programme, conformément à la Loi n°2013-028 du 11 juillet 2013, modifiée, relative aux lois de finances.

Les prévisions au niveau des recettes s'élèvent à 1957 milliards 625 millions de francs Cfa contre 1 811 milliards 494 millions de francs Cfa dans le budget rectifié de 2017. Ce qui se traduit par une augmentation de 8,07% imputable à l'accroissement des recettes du budget général, des budgets annexes et des comptes spéciaux du Trésor.

Comme l'a dit Dr. Boubou Cissé, ministre de l'Economie et des Finances, l'originalité de la loi de finances 2018 est qu'elle consacre désormais l'adaptation du système de gestion budgétaire du Mali aux meilleurs standards internationaux, avec notamment sa présentation en mode programmes, conformément à la loi n°2013-028 du 11 juillet 2013, modifiée, relative aux lois de finances. En s'inscrivant ainsi dans les principes de la mise en œuvre du cadre harmonisé de la gestion des finances publiques au sein des pays membres de l'Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) le Mali devient ainsi le 2ème pays de l'espace communautaire à franchir ce pas, après le Burkina Faso.

On indique qu'avec un produit intérieur brut (Pib) nominal de 8 322 milliards Fcfa en 2016, 8 868 milliards FCFA en 2017 et 9 445 milliards de FCFA et pour 2018, le taux de croissance réelle du Pib est estimé à 5,8%, sur les trois dernières années. A préciser que ces hypothèses macroéconomiques du cadrage budgétaire 2018 ont été utilisées principalement pour projeter le niveau des recettes fiscales et non fiscales.

Il faut noter que le taux de croissance économique projeté pour 2018 s'établit à 5,0%, contre 5,3% en 2017 et un taux d'inflation de 1,8% contre 1,0% en 2017. Ce qui suppose que malgré un tout léger repli, le taux de croissance reste solide. La croissance est soutenue par des investissements publics et surtout ceux destinés aux secteurs agricole et tertiaire qui sont porteurs de croissance.

Mali

Nouveaux tirs d'obus à Tombouctou

Une semaine après l'attaque jihadiste contre les camps de la Minusma et de la force française Barkhane… Plus »

Copyright © 2018 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.