8 Février 2018

Madagascar: E-commerce - Développement des ventes en ligne à Madagascar

Une nouvelle plateforme de mode en ligne a débarqué dans la Grande île.

Madagascar est encore en retard en matière de l'utilisation de l'e-commerce dans la vie quotidienne de la population, même comparé aux autres pays en Afrique. « Le blocage est dû à un manque de confiance des clients de peur d'être arnaqué. Néanmoins, les ventes en ligne commencent à se développer d'une manière progressive à Madagascar. Et plus de 90% de ces services se font via les réseaux sociaux notamment le Facebook. Il y a également ceux qui effectuent une vente en ligne via leur site web mais les clients ne peuvent recevoir leurs colis que dans 10 à 15 jours. Afin de combler ce retard technologique, une nouvelle plateforme de mode en ligne a débarqué dans la Grande île. Baptisée Talboshop, il s'agit d'une première véritable boutique en ligne visant à transférer le lèche-vitrine classique au shopping en ligne », a expliqué Tahiana Randrianantenaina, l'Administrateur de Talboshop lors d'un entretien avec la presse hier.

A l'international. « La base de ce concept étant de mettre en avant des services gratuits et uniques à Madagascar. On offre ainsi plusieurs avantages comparables aux structures de ventes en ligne à l'international. En effet, les clients ont la possibilité de commander directement des articles de mode exclusifs, et ce, de marque européenne, ainsi que des accessoires et des bijoux de fantaisie respectant les normes internationales via notre site web talboshop.com. Ils peuvent effectuer des paiements sécurisés en ligne car nous travaillons en partenariat avec les institutions financières, et les opérateurs se spécialisant en mobile banking. Ensuite, la livraison de leurs colis se fera entre deux à trois jours, et ce, d'une manière gratuite étant donné que notre société est physiquement implantée à Madagascar», a poursuivi ce promoteur de projet. Notons que Talboshop cible notamment les hommes et les femmes âgés de 25 à 55 ans qui sont passionnés de mode.

300 000 Ariary par client. Depuis son inauguration le 15 novembre 2017, « nous comptons jusqu'à maintenant près de 2 000 abonnés sur les réseaux sociaux. En revanche, il y a une quarantaine de clients fixes qui sont actifs et enregistrés sur notre site web avec une valeur du panier aux environs de 300 000 Ariary par client. L'idée de créer TALBOSHOP est née en Belgique l'an dernier, et a rapidement démarré à Madagascar en s'imposant comme la boutique en ligne de mode. Notre objectif est de devenir l'une des principales chaînes de mode numériques sur le territoire national d'ici 2018 », a enchaîné Tahiana Randrianantenaina. Mais à l'approche de la fête de la Saint-Valentin, un concours est organisé sur la page facebook de Talboshop jusqu'au 12 février 2018. Les lots à gagner portent une valeur de 116 000 Ariary.

Madagascar

Les manifestations de l'opposition lassent les petits commerçants

Depuis la manifestation du 21 avril qui a fait au mois deux morts et une vingtaine de blessés, l'opposition… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.